Trois nouveaux prêtres consacrés pour la mission !

Le bourdon a sonné de longues et intenses minutes ce dimanche 18 juin, humble résonnance du don immense de la grâce se déployant dans le chœur de la cathédrale de Vannes tandis que Monseigneur Centène, et après lui, Monseigneur Colomb suivis de tous les autres prêtres présents, imposaient les mains sur Gabriel de Lépinau, David Chenet et Antoine Le Garo, les consacrant par la puissance de l’Esprit-Saint prêtres de Jésus-Christ.

Toute ordination constitue un évènement éminemment missionnaire, en ce que le prêtre est envoyé par le Christ pour annoncer l’Evangile et servir l’Eglise universelle.
Cette année, avec plus de force encore, plusieurs ingrédients sont venus stimuler et élargir l’élan missionnaire donné à l’Eglise diocésaine.

Cette marque imprimée par la mission est montée en puissance dès les jours précédents. Le vendredi soir, dans un profond recueillement, proches, amis, paroissiens, etc.  se sont rassemblés autour des trois ordinands devant le saint Sacrement exposé.

Le samedi matin, jour de marché à Vannes, plusieurs personnes, entraînées par les étudiants de Mémo, sont allées au devant des passants, les invitant à venir partager la joie des ordinations du lendemain et expliquant le sens de cet évènement pour l’Eglise. (voir l’article et la vidéo)

A l’occasion du “concours de prédication” inédit qui s’est tenu le samedi après-midi sur le parvis – clin d’œil au frère prêcheur Vincent – douze candidats ont mis leurs qualités oratoires au service de la Parole de Dieu, s’appuyant sur un extrait d’Evangile (Mt 6, 19-21) relatif aux fins dernières. Leur soif d’évangéliser et leur témoignage de foi ont touché et interpellé l’auditoire, enflé par les quidams (Voir l’article et la vidéo).

Allez par toute la terre !

Célébrées au cœur du jubilé saint Vincent Ferrier, dans la cathédrale où se trouve le tombeau de l’apôtre évangélisateur, les ordinations ont été l’occasion pour Monseigneur Centène d’insister sur « la permanence à travers les siècles de la mission et la nécessité aujourd’hui première d’évangéliser ».
« En ce 3e millénaire, l’évangélisation continue ; mieux, elle se renouvelle pour répondre aux nouvelles conditions de vie des hommes et des femmes à qui la bonne nouvelle doit être annoncée » a développé l’Evêque dans son homélie. S’il n’y a pas de « recettes infaillibles et définitives » pour la mission, Monseigneur Centène en a affirmé le mot d’ordre : « aller au- devant de ceux avec lesquels nous voulons partager le trésor de la foi et leur ouvrir généreusement le livre de la révélation de l’amour de Dieu pour l’humanité ».

Se faisant l’écho de la joie diocésaine en ce jour de fête, l’Evêque a souligné la « coloration toute particulière » donnée par l’ordination de Gabriel de Lépinau. Agrégé aux Missions Etrangères de Paris, le Père Gabriel partira exercer son ministère à Madagascar, à près de 9000 kilomètres de Vannes ;  cette vocation à servir l’Eglise au loin permet au diocèse de Vannes de « renouer avec la dimension missionnaire qui l’a si longtemps caractérisé ».  L’Evêque a également annoncé l’ordination presbytérale de Joël Bernard (au service du diocèse de Vannes, au sein de l’Institut des Pères de saint Jacques) qui aura lieu en Haïti au mois d’août prochain. « A travers vous, notre diocèse prend sa part du mandat que Jésus a donné à l’Eglise naissante, à cette Eglise qu’il veut catholique, c’est-à-dire universelle : ‘allez dans le monde entier proclamer l’Evangile à toute la création’ ».

La mission, vie et joie du prêtre

A travers ses rites et jusqu’au sommet que sont le geste solennel de l’imposition des mains et la prière d’ordination au presbytérat, la liturgie reflète ce don total et cet envoi du prêtre, homme nouveau. « Le Père Gabriel, le Père David et le Père Antoine sont nés au ciel et sur la terre aujourd’hui ! » s’exclamera le Père Antoine, à l’issue de la messe (Lire ci-dessous).

Choisis par Dieu, Gabriel, David et Antoine ont répondu généreusement et librement à Son appel pour poursuivre la mission du Christ. Se saisissant de leur témoignage, Monseigneur Centène s’est adressé aux jeunes gens « dont la vie n’est pas encore engagée », concluant son homélie par cette invitation : « Mes amis, c’est parmi vous que le Seigneur choisit ceux qu’Il appelle. C’est à votre liberté qu’il s’adresse. Il appelle pour la mission de son Eglise, Il appelle pour le plus grand service que l’on puisse rendre aux autres. Voyez l’immensité de la mission, voyez la multitude de ceux qui attendent une parole d’espérance et une promesse de vie. Ne laissez pas la question se diluer ni se perdre… ».  

Malgré une bruine persistante, les familles, proches, camarades de séminaire, prêtres, paroissiens, etc. ont reçu jusque tard la bénédiction des nouveaux prêtres. Parmi eux, Johann Ribette, séminariste en formation au collège international Sedes Sapientiae à Rome, appelé à être ordonné diacre en vue du sacerdoce le 9 septembre prochain.
La mission est immense et l’appel du Seigneur retentit aujourd’hui : puisse Son amour “susciter la générosité nécessaire pour y répondre” !

    • L’Abbé David Chenet est nommé vicaire à Sainte Bernadette de Lorient et à Groix
    • L’Abbé Antoine le Garo nommé vicaire à la Cathédrale de Vannes et aumônier adjoint de la mission étudiante Mémo (Vannes)
    • L’Abbé Gabriel de Lépinau est envoyé à Madagascar par les Missions Etrangères de Paris

Mot de remerciement du Père Antoine Le Garo 

Le Père Gabriel, le Père David et le Père Antoine sont nés au ciel et sur la terre aujourd’hui et au nom de tous les trois, je voudras dire notre immense gratitude et notre immense “merci” ! 
Tout d’abord, le “m” de “merci” à nos mamans respectives et, en cette fête des pères, à nos papas respectifs qui ont su créer un foyer d’amour, qui est un précieux trésor pour nous, un héritage qui sera maintenant au service de l’Eglise et de la mission.
Le “e” de merci pour dire un immense “merci” à notre mère à tous à l’Eglise, tout spécialement à Monseigneur Centène qui nous a suivi paternellement pendant toutes ces années de formation et qui nous accueille aujourd’hui au nom du Christ dans son diocèse. Merci aussi à nos formateurs au séminaire qui ont essayé tant bien que mal d’élargir nos cœurs aux dimensions du sacerdoce. Il y a encore du travail mais merci déjà pour ce qu’ils ont réussi à faire.
Le “r” de “merci” : merci au Ressuscité, merci véritablement au Seigneur qui fait qu’aujourd’hui nous sommes tous les trois des hommes vivants et nous sommes des hommes debout. le Christ est notre colonne vertébrale qui nous a établis dans la foi ! Merci Seigneur pour tous Tes dons et tout spécialement pour le don du sacerdoce aujourd’hui.
Le “c” de merci au clergé du Morbihan, aux prêtres qui ont eu l’occasion de nous accueillir pendant notre année diaconale et merci d’avance à tous les prêtres avec lesquels nous n’avons pas eu encore l’occasion de collaborer mais j’ai cette phrase dans le cœur : “c’est à l’amour que nous aurons les uns pour les autres que le peuple de Dieu reconnaîtra que nous sommes disciples du Christ”.
Et la dernière lettre, le “i”, c’est une invitation pour vous tous qui êtes là avec nous aujourd’hui, nos familles, amis, paroissiens ; un immense merci de nous avoir accompagnés par vos prières.