Kristenion é Morbihan

PastoraleBreton2La culture bretonne est tout à la fois une “source d’inspiration” et un “champ de mission”. En signant la charte ‘Ya d’ar Brezhoneg’ (‘Oui au breton’), notre diocèse s’est engagé à promouvoir cette richesse incomparable et bien vivante : patrimoine religieux, musical, pardons, etc…

En savoir plus sur la Charte

Monseigneur Centène a exprimé l’attachement de l’Église du Morbihan à la culture bretonne lors de la signature de la Charte, en septembre 2013 :

Une source d’inspiration

“Cette source d’inspiration, c’est l’héritage d’un patrimoine religieux, culturel, architectural, musical, P1110959dont la valeur matricielle est incontestable pour la vie du Peuple de Bretagne et de L’Eglise.     
C’est le rappel de l’Histoire, c’est l’attachement aux racines, si important dans un  monde en manque de repères.     
La vitalité de nos Pardons, l’ardeur manifestée pour l’étude de la langue, sont le signe que cette perspective ne se cantonne pas à une vision passéiste faite de nostalgie et de regrets mais que cette source est toujours vive pour l’Eglise comme pour la société”.

Un champ de mission

“Actuellement dans le diocèse de Vannes comme dans l’ensemble de la Bretagne depuis près de 40 ans, un renouveau culturel se fait sentir, se développe et prend de l’ampleur.     
Ce renouveau culturel qui s’articule autour de la recherche et de l’affirmation d’une  culture bretonne, puise son dynamisme dans ce qui constitue la richesse de sa culture”.

Et aussi :

Retrouvez l’actualité spirituelle et culturelle de Bretagne

Cantiques et musique sacrée de Bretagne, liturgie :
Kan illiz

Prier en breton

Prier en breton

  • Notre Père

Hon Tad, hag a zo en neñv
hoc’h hano bezet santified;
ho rouantelez deuet deomp;
ho polontez bezet great war an douar evel en neñv.

Roit deomp hirio hor bara pemdeziek
ha pardonit deomp hon ofansou evel ma pardonomp d’ar re o deus hon ofanset;
ha na lezit ket da goueza en dentasion;
met hon diwallit diouz an droug.
Evel-se bezet graet.

  • Je vous salue Marie

Me ho salud, Mari, leun a c’hras,
An Aotrou Doue a zo ganeoc’h,
Benniget oc’h dreist an oll gwragez,
Ha benniget eo ar frouez euz ho korv, Jezuz.
Santez Mari, Mamm da Zoue,
Pedit evidom pec’herien,
Bremañ ha da eur or maro.
Evel-se bezet graet.