Vivons la liturgie du temps de Pâques en ressuscités !

Après cet itinéraire spirituel et liturgique du carême, culminant avec les célébrations du Triduum Pascal, nous aurions tort de penser qu’on peut maintenant se reposer…

Et pourtant, que d’énergie pour préparer tant de célébrations différentes au cours de la semaine Sainte, que de temps consacré à vivre ces liturgies en quelques jours : reprendre son souffle ne serait rien de trop.

Or, bien au contraire, nous voici entrés dans le temps le plus important de l’année liturgique – ce temps qui donne sens à tout le reste.

En célébrant la Résurrection en Vigiles et le Jour de Pâques, nous ouvrons 8 jours entiers de fêtes pascales jusqu’au dimanche suivant, lui-même appelant 6 autres dimanches mais encore l’Ascension et bien évidemment Pentecôte. Car durant ce temps, c’est bien l’unique mystère de la résurrection, de l’Ascension du Seigneur et du don de l’Esprit Saint que nous célèbrerons : le cœur de la Foi.
Si nous avons vécu intensément le carême, c’est donc pour vivre encore plus intensément ce temps de Pâques, sinon, cela manque en réalité d’un peu de sens ! Eveillons notre conscience à ceci car l’enjeu pour le monde et nos assemblées, c’est de vivre la foi au Ressuscité, et plus encore de vivre nous-même comme des ressuscités ! Ce monde, et nous-même bien souvent, semblons tant vivre comme si Dieu n’existait pas !

Nos liturgies à venir devrons donc intensément célébrer cette résurrection, et que nos communautés célébrantes en témoignent surtout auprès des personnes occasionnelles et des jeunes.

Des liturgies solennelles

Que ces liturgies soient surtout SOLENNELLES, bien plus que festives, mais en effet, nobles et solennelles. Pour tous ces dimanches à venir, sortez les encens, que les servants(e)s de messe soient présents, fleurissez, proposez sans mesure le rite de l’aspersion, que les chœurs soutiennent le chant, que les orgues soulignent la profondeur de ce qui est célébré, que les autres instruments participent à la dynamique solennelle de la liturgie.

Mettez les plus belles nappes, que soient sortis les plus beaux ornements, chandeliers et autres objets liturgiques de l’autel.

Favorisons et écoutons aussi la voix de l’assemblée qui sera invitée à proclamer ses « Alléluia », et travaillons enfin à mettre en œuvre des liturgies avant tout « priantes », c’est-à-dire qui aident à prier effectivement pour que chacun puisse se laisser rejoindre par le Christ.

Les liturgies de nos paroisses pour ce temps de Pâques ne peuvent souffrir d’une quelconque forme de sobriété et de simplicité : voici l’heure de célébrer d’une « noble simplicité » nous rappelle le Missel.
La liturgie, même simple, lorsqu’elle est mise en œuvre noblement, donc dans le respect des normes et dans l’esprit de ce qui est célébré, sera ainsi comme une autoroute de la grâce : à nous donc, acteurs liturgiques de la déployer sans retenue afin d’aider à ouvrir les cœurs et les âmes à cette grâce.

La messe est d’abord la célébration du mystère pascal, rien de moins ! La liturgie de l’Eglise dans son déploiement sans réserve – et à la mesure des moyens de chacun – a pour objet de le manifester, rien de moins.

Emmanuel Auvray, délégué diocésain
Service de pastorale liturgique et sacramentelle

Pourquoi une année liturgique ?

Dans la liturgie, nous découvrons que le temps est fondamental. Dieu a sanctifié le temps : c’est dans le temps qu’Il a créé l’univers et c’est dans le temps que son plan de Salut se déploie. C’est pourquoi la liturgie est vécue et célébrée par l’Eglise dans l’espace d’une année. 

Pourquoi une année « liturgique » ?

Lire la suite

Pâques

A Pâques, nous célébrons la passion, la mort et la résurrection du Christ : aujourd’hui, le Christ vit. Alleluia ! Il est vraiment ressuscité ! Son passage de la mort à la vie  offre à tout homme une perspective inouïe  : la mort est désormais derrière nous. Ceci est un grand mystère dans lequel nous sommes invités à entrer…

Le dimanche de Pâques, nous fêtons le Christ qui est « passé » de la mort à la Vie. Célébrer la résurrection du Christ, c’est passer avec Lui de la mort à la vie. Un passage qui fait renaître à une vie nouvelle.

Dieu a ressuscité Jésus d’entre les morts et Il nous invite à choisir la vie en Lui : vivons en ressuscités !

En carême

Rameaux à GuéninChaque année, le temps du Carême est l’occasion pour tous les chrétiens de choisir le Christ et de changer leurs coeurs. 

Chemin de foi, de don, de dépouillement, où la Passion se vit sans cesse au croisement de sa vie d’unité avec le Père et de ses rencontres avec ceux qui acceptent de changer de vie pour le suivre sur le chemin du don total.

Lire la suite

Noël

Que célébrons-nous à Noël ? Dieu descendu de son Ciel pour entrer dans notre chair ! Laissons-nous envelopper, émerveiller par la grandeur de cet événement. En Jésus, Dieu s’est incarné, il est devenu homme comme nous. Pourquoi ? Pour nous transmettre sa vie même !

Il nous a ouvert le chemin vers la pleine communion avec Lui. Ce salut touche chacun d’entre nous, dans notre réalité concrète et dans toutes les situations où nous nous trouvons.

Dieu nous a donné Son fils

Lire la suite

Veillée Nuit de Noël

Le Service de pastorale liturgique et sacramentelle met à votre disposition une proposition de veillée précédant la messe de la nuit de Noël 2017. Le but de cette veillée est de conduire peu à peu au mystère de Noël qui va se vivre pendant la messe. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter le service

Veillée nuit de Noël_année B

Pour les choristes : répertoire et chants de la messe chrismale 2019

Bonjour,

Peut-être avez-vous participé à une soirée« Répertoire » ou à la journée des chorales diocésaines en novembre dernier. Nous y avons découvert un nouveau Gloria et Notre Père diocésains.
Voici donc  les bandes-son promises !
Ces partitions sont programmées tant pour la messe chrismale qu’à Pentecôte, et j’invite chacun et chacune à les écouter pour arriver bien préparé à ces célébrations.

Vous trouverez également progressivement d’autres bandes-son prévues de chants programmés pour ces célébrations, et déjà « Réunie des quatre vents » et « Que soit parfaite notre unité » pour le 16 avril. (Voir ci-dessous).

Bonne écoute !

Emmanuel Auvray, 
Délégué diocésain à la pastorale liturgique et sacramentelle.


RÉPERTOIRE

Gloria : 

Voir la partition

Notre Père :


Voir la partition 


“Réunie des quatre vents”
KY53-86 – M.Coste /H. Dumas

Voir les paroles

Programmé pour la messe chrismale, vous pouvez écouter ce chant ci-dessous :


« Que soit parfaite notre unité »
D 150-1 – Rimaud/Bertier

Voir les paroles

Programmé pour la messe chrismale, vous pouvez écouter ce chant ci-dessous :