Bienheureuse Françoise d’Amboise

Françoise_d'AmboiseNée en pleine guerre de Cent ans (1427), Françoise épousera à l’âge de 15 ans le futur duc de Bretagne, Pierre II (couronné en 1450). La “Bonne Duchesse” montre un sens aigu de la justice et une proximité envers les petits, les pauvres, les malades.

Veuve en 1457, sans enfants, Françoise décide de se consacrer à Dieu dans la vie religieuse. Au Bondon à Vannes, à proximité du couvent des Frères Carmes, elle fait construire une maison pour accueillir des religieuses.

En savoir plus sur la Bienheureuse Françoise d’Amboise

Lire la suite

Bienheureuse Mère Saint Louis

Mère Saint LouisMère Saint-Louis (1763-1821), née Louise-Élisabeth de Lamoignon, fut béatifiée le 27 mai 2012, en sa qualité de religieuse (elle est la fondatrice de la congrégation des soeurs de la Charité de Saint-Louis) mais, elle a pratiqué, dans leur radicalité, les exigences de l’Évangile, comme jeune fille, comme épouse, comme mère de famille, avant que de les pratiquer comme religieuse dans la fidélité à la vocation à laquelle elle fut appelée…

En savoir plus sur Mère Saint-Louis

Bienheureux Père Daniel Brottier

bienheureux daniel brottierJeune missionnaire spiritain, Daniel Brottier ( (1876-1936) rêve de donner sa vie pour l’Église d’Afrique. On l’envoie à Saint-Louis du Sénégal. Comme aumônier des tranchées pendant la Grande Guerre, risquant mille fois la mort, il fut mystérieusement protégé. Le Père Daniel Brottier est nommé, en 1923, à la tête de l’Oeuvre des Orphelins Apprentis d’Auteuil.

Sous son impulsion, la capacité d’accueil de l’Oeuvre  est multipliée par dix et de nouvelles maisons sont ouvertes; il s’intéresse personnellement à la maison Saint –Michel, toute proche de l’abbaye de Langonnet.
Il a été béatifié en 1984 par le Pape Jean-Paul II.

Bienheureux Pierre-René Rogue

autel-pr-rogueNé à Vannes en 1758, le Père Pierre-René Rogue a suivi les pas du Christ. Sous la Terreur révolutionnaire, il refusa de prêter serment  à la Constitution civile du Clergé. Prêtre, martyr de l’Eucharistie, son corps repose dans la Cathédrale Saint Pierre de Vannes.

« J’ai servi Dieu mon roi en imitant son zèle ».

C’est le 4ème dimanche de septembre, au plus proche de la date anniversaire de l’ordination sacerdotale du Bienheureux Pierre-René Rogue, que la paroisse Saint Pierre de Vannes célèbre la solennité de la fête de ce martyr.

Lire plus sur le site de la Cathédrale Saint Pierre de Vannes

A l’occasion des 80 ans de sa béatification (10 mai 1934), Monseigneur Centène a développé la vie et les vertus du Bienheureux.

Lire la suite

Mère Yvonne-Aimée de Jésus

mère yvonne aimée

“Ô Jésus, Roi d’Amour, j’ai confiance en Votre Miséricordieuse Bonté”.

Mère Yvonne-Aimée, supérieure du monastère des Augustines de Malestroit, mena une vie simple, basée sur la charité. Elle fut décorée par le Général de Gaulle en 1945 pour avoir caché et soigné à la clinique soldats et résistants, paras et maquisards, durant la guerre 39-45.

“Elle était grande dans sa manière d’aimer”. Elle a beaucoup réalisé : jeune fille au service des pauvres dans les bidonvilles de Paris, Prieure de Malestroit, …

En savoir plus sur la vie de Mère Yvonne-Aimée

Lire la suite

Père Gabriel Deshayes

gabriel deshayesGabriel Deshayes est né en 1767 à Beignon. Lorsqu’éclate la révolution, il est toujours séminariste. Pour être ordonné prêtre (en 1792), il dut rejoindre Mgr Le Mintier, évêque de Tréguier en exil à Jersey. Il reprend la route de la France où il exerce son ministère clandestinement…

Dans la plus grande discrétion, ils parcourent de nuit les campagnes, rassemblent les chrétiens dans leurs granges ou leurs greniers, pour la célébration de la messe et des sacrements. Dans cette équipe, Gabriel est le plus jeune, le plus intrépide aussi, dit-on. Il frôle plusieurs fois la mort.

Curé d’Auray…

Lire la suite

Père Jean-Marie de la Mennais

jm la mennaisConvaincu que l’éducation de la jeunesse était une priorité, le Père Jean-Marie de la Mennais (1780-1860) a fondé l’Institut des Frères de l’Instruction Chrétienne, créant de nombreuses écoles pour éduquer les enfants des campagnes, et contribuant ainsi à généraliser l’enseignement primaire en Bretagne. A la fin de sa vie, l’institut compte 852 Frères et 349 écoles. “Former, évangéliser l’homme tout entier…(…) son coeur aussi bien que son esprit”. 

En savoir plus sur le Père Jean-Marie de la Mennais