40 ans de la mort de l’abbé Gillard, recteur de “l’église du Graal”

A l’occasion du 40ème anniversaire de sa mort, des festivités sont organisées à Tréhorenteuc, dont une journée le 20 juin, jour de le Fête-Dieu, en présence de Monseigneur Centène.

  • 20 juin 2019 : journée anniversaire en présence de Mgr Centène

15h30 : Rencontre avec les enfants et enseignants des écoles St Joseph de Néant-sur Yvel et Ste Marie de Guilliers ; départ en calèche vers Tréhorenteuc, 16h30 : concert de harpe et méditations autour du Saint-Sacrement, à l’église ; 17h : procession dans les rues de Tréhorenteuc avec le Saint-Sacrement et bénédiction ; 18h : verre de l’amitié

  • 22 juin : concert de musique baroque
  • 23 juin 2019 : rencontre culturelle autour de l’abbé Henri Gillard
  • 24 juin : marche des 4 saisons

Une médaille commémorative en l’honneur de la quête du Graal, symbole chrétien de la recherche du Sang du Christ, a été frappée pour l’occasion par la Monnaie de Paris. Elle reprend la mosaïque d’Odorico représentant un calice, Puissance du Sang du Christ, présente dans l’église de Tréhorenteuc.  La mosaïque a été réalisée dans les ateliers que le mosaïste, aujourd’hui très connu dans le milieu artistique, avaient fondé dans la région. Voir Isidore Odorico plus bas . La médaille de collection en bronze est disponible à l’entrée de l’église.

EN SAVOIR PLUS ICI  : Un nouveau site internet pour les églises de Tréhorenteuc et de Néant-sur-Yvel 

Isidore Odorico, né le 30 octobre 1893 à Rennes (Ille-et-Vilaine), et mort le 27 février1945 dans la même ville, est un mosaïste français issu d’une dynastie d’artisans italiens installés à Rennes. Reprenant la succession de son père, il réalise un très grand nombre de décorations en mosaïque, essentiellement dans l’ouest de la France. 


Source : Wikipedia

L’abbé Henri Gillard

L’abbé Gillard fut quelque peu controversé en son temps. Enfant “du pays” (il est né en 1901 à Guégon près de Josselin), il est mort en 1979, après avoir laissé un héritage spirituel discuté, et un patrimoine artistique riche. En savoir plus sur le patrimoine. L’on vient de loin pour voir l'”église du Graal”, avec ses représentations symboliques du Graal en vitraux, ses tableaux des chevaliers de la Table ronde, ses mozaïques telles celle du grand cerf blanc ou du Graal…

Nommé à la paroisse de Tréhorenteuc, petit village situé à l’orée de la forêt de Brocéliande, en 1942, l’abbé Gillard en aura été recteur jusqu’en 1962. Il s’attache alors, en pleine guerre, à redresser cette petite église en état de délabrement avancé. 

Jouant de ses relations, il fait venir des artistes, et n’aura de cesse de vouloir christianiser par les oeuvres d’art ses paroissiens et visiteurs, touristes et curieux. La forêt n’est pas loin, avec son cortège de légendes celtes, de rites païns, d’influence médiévale.  Pour l’abbé, l’évangélisation passe par le langage de chacun, il tente de retrouver dans les légendes une symbolique chrétienne,  ce qui lui vaudra d’être souvent mal interprété… Sa vision sera vue comme originale par l’Eglise, s’ensuivra alors une rupture qui le mènera en exil en région parisienne à partir de 1962. Il sera réhabilité quelques temps plus tard, et reviendra à Tréhorenteuc jusqu’en 1979. 
 En savoir plus sur l’abbé Gillard

Une association laïque s’est créé , “l’Association de Sauvegarde des Oeuvres de l’abbé Gillard”, qui se donne pour objectif d’éditer et rééditer les brochures publiées par l’abbé Gillard. Voir contact

EN SAVOIR PLUS ICI  : Un nouveau site internet pour les églises de Tréhorenteuc et de Néant-sur-Yvel