6ème édition de la Marche sans frontières

Chaque année, une équipe multiconfessionnelle (musulmane, catholique, protestante), en lien avec Pax Christi régional Bretagne, organise une marche sans frontières à Vannes, dans un but de fraternité et d’échanges, dans le respect de chacun. Cette année elle a eu lieu dimanche 17 octobre 2021. Rendez-vous était donné devant le nouveau temple protestant inauguré ce même jour.

Le but de notre marche est de permettre de nous côtoyer dans nos différences“, explique Gwénael Le Port, responsable de Pax Christi Bretagne, “pour nous enrichir les uns les autres de nos cultures et de nos religions, afin d’apprendre à nous connaitre, faire tomber les préjugés, et ainsi éviter les amalgames qui enferment.”

©Photo Gwénaël Le Port / Sur les pancartes, le mot PAIX en différentes langues

Sur un circuit de 4 kms, les marcheurs ont pu, dans un premier temps, découvrir le nouveau temple protestant, qui a célébré son premier culte le matin même. Ils ont ensuite pérégriné vers le quartier de Saint-Patern, où une halte à l’église était prévue. “Chacun a prié en silence dans sa religion“, précise le responsable régional de Pax Christi. “On voyait que certains, qui n’auraient jamais mis les pieds dans une église autrement, étaient subjugués par la beauté du lieu“.

Enfin, la dernière étape de la marche multiconfessionnelle les a mené au centre culturel turc, où ils ont été accueillis par la communauté du lieu (ACTO – Association Culturelle Turque de l’Ouest). “Ils ont vraiment le sens de l’accueil. Nous avons pu continuer à échanger en buvant du thé et en mangeant des baklavas,” raconte Gwénaël Le Port.

L’adjointe au maire de Vannes Latifa Baktous était présente, et des bénévoles en gilet blanc ont assuré la sécurité du cortège composé de près de 60 personnes. “Il y avait une représentation à peu près égale de chacune des religions présentes”, explique Gwéaël Le Port. “Ce sont les femmes musulmanes les plus demandeuses.” Marc Jouan, délégué diocésain à la diaconie, était présent : “la diaconie participe chaque année, c’est important de garder le lien“. Enfin, un cahier était mis à la disposition des participants, dans lequel chacun pouvait partager un mot, une pensée, une suggestion. “Il y a 4 ans chacun avait marqué les points communs qui nous reliaient les uns aux autres, c’est sympa de continuer cette chaine“, glisse Gwénaël le Port.

Et de terminer par cette histoire : « Imaginez Dieu au centre d’une pièce, avec quelques fenêtres qui permettent de l’entrevoir. Derrière chaque fenêtre, il y a une personne avec sa propre conviction. Il y a plusieurs fenêtres, il y a plusieurs points de vue, mais c’est toujours le même Dieu, et la même vérité. Partager avec l’autre peut ainsi permettre à chacun de s’ouvrir à ce qu’il ne perçoit pas depuis son angle de vue, et d’enlever ses préjugés.”

Six rencontres ont lieu dans l’année. La prochaine se tiendra le 8 novembre 2021 sur le thème : “le mariage dans nos différentes religions“, dans les locaux de l’association “Mine de rien” à Kercado, 27 bis Rue Guillaume le Bartz, 56000 Vannes.

Contact: gwenael.leport@wanadoo.fr ou 06 84 24 65 61