Woofing au monastère : à la découverte des soeurs de l’abbaye de Campénéac

Les soeurs cisterciennes de l’abbaye La Joie-Notre-Dame proposent aux jeune filles de 18 à 35 ans, de venir passer quelques jours avec la communauté durant l’été.

©crédit photos Abbaye la Joie-Notre-Dame

Suivant le principe du woofing, ou travail contre hébergement (le woofing est la pratique du WWOOF, qui signifie “Willing Workers on Organic Farms”, ” travailleurs bénévoles dans une ferme biologique”), les soeurs proposent de venir travailler et prier à l’abbaye, durant 3 à 5 jours, entre le 1er juillet et le 15 septembre 2021, contre le gîte et le couvert.

Une occasion unique de découvrir une communauté cistercienne accueillante, vivante, joyeuse et priante dans une vie simple et donnée !” explique soeur Soizig,

Mère Soazig Connan est la nouvelle abbesse, élue le 7 janvier 2021 pour un mandat de 6 ans. Elle a reçu la bénédiction abbatiale de Monseigneur Fruchaud, évêque émérite de Saint-Brieuc et Tréguier, le 5 juin dernier. Voir les photos sur le site des soeurs ICI
Mère Soazig est née en 1957 à Tréguier (France), elle est entrée à Campénéac en 1982 et a fait profession solennelle en 1988. Au moment de son élection, elle était sous-prieure et cellériere de la communauté.

CONTACTEZ-NOUS :
02 97 93 42 07
accueil.jnd@orange.fr
www.abbaye-lajoie-nd.com

Ora et Labora