Célibat non choisi…

CélibataireCe temps de célibat  vous pèse… Mais soyons-en sûrs : nous existons comme personne et notre existence vaut pour elle-même et pour Dieu ! Comment atteindre le bonheur ? Le sens de notre vie, quel que soit notre âge, est bien d’être heureux (se) : vivons aujourd’hui nos relations aux autres dans le don gratuit de nous-mêmes.

“Certain(e)s vivent le célibat non choisi. Cela ne signifie pas que leur vie spirituelle et charnelle soit suspendue : ils et elles peuvent vivre une vie féconde en servant leurs frères en gardant l’espoir de trouver un conjoint ou de discerner un appel au célibat. Dans la mesure où ils vivent le don d’eux-mêmes, dans la prière, le travail, les loisirs, le service de leurs amis, familles, voisins ou des pauvres, ils vivent alors authentiquement la signification de leur vocation”. (Intervention de Dom Philippe Piron abbé de Sainte-Anne de Kergonan)

Monseigneur Centène adressait aux célibataires réunis à cette occasion ce message sur le sens à donner à ce temps de célibat :

  • Un temps de maturation personnelle, dans un abandon réel et une recherche active de la volonté de Dieu. “Ainsi, peut-on s’armer pour répondre véritablement et vivre fidèlement un engagement sein de laquelle l’épanouissement personnel définitif dans la vie consacrée ou le mariage”.
  • Un témoignage fécond de la plus belle forme d’amour qui soit : l’amour d’amitié.
  • Un témoignage de la recherche de sens :  par leur questionnement sur le sens de leur vie, les personnes célibataires peuvent permettent à d’autres de se recentrer sur l’essentiel.
  • Le célibat, pour un temps ou pour la vie, assumé comme une forme de pauvreté vécue à travers le vide qu’il peut laisser, est le témoignage assurément fécond de la capacité à se reconnaître pauvre et faible devant Dieu. Seul Dieu comble.

“Car comme pour saint Paul, c’est lorsque nous sommes faibles, qu’alors nous sommes forts.
C’est lorsque nous reconnaissons et assumons notre faiblesse que nous pouvons alors laisser la force de Dieu agir en nous et nous rendre capables d’aller à Lui, de réaliser ce pour quoi nous sommes faits, de devenir ce que nous sommes”.