Jésus nous attend aux périphéries

“Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude” (Mc 10, 45).

Table ouverte des 14 & 15 dec 2013 -34“Habillés du tablier de service, à la manière du Christ, nous sommes attendus par les personnes fragiles, nous sommes attendus sur les chantiers de la fraternité. C’est là, au coeur de la dignité de toute personne, que le Christ nous donne rendez-vous ! ” (Père Hervé Perrot, délégué épiscopal à la diaconie).

Communautés paroissiales, mouvements et services d’Église, consacré(e)s, etc. Nous sommes tous interpelés.

Les pauvres nous évangélisent ; en les rencontrant, nous rencontrons Jésus Lui-même qui s’est identifié aux plus pauvres.

Bien plus que l’addition d’actions de solidarité ou qu’un ensemble d’instances spécialisée, la « diaconie » asso stéphane bouillon 2nous invite à vivre des relations différentes avec les autres, à la suite de Jésus.

Convertissons toutes nos relations : avec nos proches, ceux qui nous sont plus lointains, ceux qui ne partagent pas notre foi, … Lions-nous véritablement à nos frères et sœurs et mettons-nous à leur service !

« Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous ».

Monseigneur Raymond Centène, notre évêque, insiste aussi sur “la valeur cachée de la fragilité” C’est notre foi qui nous la révèle : en effet, Jésus, Fils de Dieu a assumé notre chair humaine ! Nous n’avons pas fini de contempler la merveille de ce mystère pour toute personne humaine ainsi “élevée jusqu’au coeur même de Dieu » (Evangelii Gaudium N°178) !