Foyer St Jean-Paul II : bénédiction épiscopale pour ses 15 ans d’existence

Il y a 15 ans, en septembre 2006, était créé le foyer Saint Jean-Paul II, faisant coexister deux institutions jumelées : l’internat du foyer saint Jean-Paul II, et la propédeutique Bienheureux Pierre René Rogue.

A cette occasion, Monseigneur Centène est venu bénir le foyer et ses habitants, 18 garçons de la 4ème à la terminale, scolarisés au collège-lycée de Ste Anne, 1 prêtre directeur, le père Jean-Marie Surel, un éducateur, et une famille (qui travaille à l’extérieur, mais s’engage pour trois ans dans l’équipe éducative) pour l’internat, et 4 jeunes adultes en propédeutique, pour une année de discernement et de fondation spirituelle. 

La création du foyer répond au double appel de Jean-Paul II venu à Sainte Anne d’Auray il y a 25 ans  : témoigner de la joie du don et de la transmission dans les familles (Lire le Message aux familles de St Jean-Paul II, après-midi du 20/09/1996), et répondre à l’appel du Christ, en particulier à la vocation sacerdotale et religieuse (Lire l’Homélie de St Jean-Paul II, matin du 20/09/1996).

Apprendre à se donner dans la joie !

Ce mercredi 22 septembre, l’abbé Jean-Marie Surel, s’adressait ainsi à Monseigneur Centène :

“Monseigneur,

Cela fait aujourd’hui 15 ans que cette maison existe avec la coexistence de deux institutions jumelées : l’internat du foyer saint Jean-Paul II et la propédeutique Bienheureux Pierre René Rogue.

Lundi, nous faisions mémoire des 25 ans du pèlerinage de saint Jean-Paul II à sainte Anne d’Auray. Dans son enseignement donné au mémorial pour les familles, il insistait sur le rôle primordial des parents pour faire croitre leurs enfants selon le plan de Dieu : « l’Église vous fait confiance et compte sur vous, parents, […] pour que les jeunes puissent connaitre le Christ et le suivre généreusement ».

Dans son homélie il rappelait alors qu’il tenait à nous sensibiliser à la puissance de la foi que nous avons reçu en héritage, ici en cette terre de Bretagne, il exhortait particulièrement les jeunes : « N’ayez pas peur de répondre généreusement au Christ qui vous invite à vous mettre à sa suite ! Dans la vocation sacerdotale ou religieuse, vous trouverez la richesse et la joie du don de vous-même pour le service de Dieu et de vos frères. Vos diocèses [de Bretagne] ont une longue tradition missionnaire. Ne la laissez pas s’éteindre. Tant d’hommes et de femmes attendent des témoins de la lumière et de l’espérance ».

La double institution créée par votre volonté et soutenu par de nombreux prêtres et fidèles du diocèse de Vannes est une réponse à cet appel que Saint Jean-Paul II avait formulé 10 ans auparavant. En demandant au père Christophe Guégan de créer cette maison en septembre 2006, vous lui enjoigniez de créer un lieu spécifique pour promouvoir les vocations et faire croitre les jeunes vers la sainteté. Un lieu où l’on apprend à « se donner dans la joie » (qui pourrait être la devise de cette maison !). C’est aussi le rôle spécifique de l’engagement d’une famille à vivre trois ans dans les murs : témoigner de la joie du don et de la transmission.

C’est ce que nous essayons de faire perdurer cette année avec les 18 internes de la quatrième à la terminale, que j’accompagne avec l’aide d’Augustin, éducateur, ainsi que de la famille Payelle.

Une âme disponible à Dieu

Cette année le Seigneur nous fait la joie (peut-être même la consolation après une année de fermeture) d’accueillir 4 propédeutes qui vont se préparer à rendre leur âme disponible à la volonté de Dieu, par la liturgie de l’Église, la formation intellectuelle et l’apprentissage du don dans la vie communautaire.

La force des liens établis

L’an dernier nous avons prié et accompagné Augustin Le Roch (au foyer de 2015-2019), le premier de cordée qui nous montre le chemin vers l’éternité. Cet évènement tragique a été l’occasion de découvrir la force des liens qui sont établis ici et qui demeurent chez les anciens. Nous les retrouverons le 23 octobre prochain.

Au nom de tous ceux qui sont mentionnés ici, Monseigneur, nous vous remercions chaleureusement de nous permettre de vivre des étapes fondatrices dans la vie et la vocation. Que Dieu bénisse votre ministère.”

En savoir plus sur le foyer .