Grands-parents, à la lumière de saint Vincent

Initié à la suite de la visite de saint Jean-Paul II à Sainte-Anne d’Auray, le mouvement Anne et Joachim, s’adresse aux grands-parents désireux de faire partager leur foi à leurs petits-enfants. Lors de leur pèlerinage annuel, Monseigneur Centène s’est employé à raviver l’espérance des grands-parents à la lumière de saint Vincent Ferrier. 

Dimanche 7 octobre, fête de Notre-Dame du Rosaire, en la Basilique de Sainte-Anne d’Auray. La bannière qui ouvre la procession figure deux générations de la sainte famille : aux côtés de saint Joachim, sainte Anne ouvre largement son manteau, constellé de visages d’enfants. Jésus, leur petit-fils, dans les bras de la sainte Vierge Marie, leur fille, et de saint Joseph, son époux. Cette bannière est celle du mouvement des grands-parents, “Anne et Joachim”, qui rejoint l’assemblée dans le cadre de son pèlerinage annuel. Lors de sa venue à Sainte-Anne d’Auray en 1996, Saint Jean-Paul II a exhorté les familles à approfondir et à transmettre l’héritage de la foi, dans l’espérance. Depuis lors, Le mouvement des grands-parents s’attache à répondre à cet appel.
Dans la dynamique du Jubilé saint Vincent Ferrier, Monseigneur Centène a puisé dans l’exemple du saint plusieurs pistes, pour nourrir leur mission de grands-parents.

Lire l’intégralité de la Conférence de Monseigneur Centène

Apôtres d’espérance, à la suite de saint Vincent

“Le rôle des grands-parents est vraiment d’être des témoins de l’espérance, et des semeurs d’espérance (…) “>Si la Foi et l’Espérance, sa sœur dans la triade des vertus théologales, se nourrissent de mémoire, les grands-parents sont témoins et semeurs d’espérance parce qu’ils portent la mémoire”.
Développant les similitudes entre l’époque à laquelle vécut saint Vincent Ferrier et le contexte actuel, autour de la notion de désespoir et des multiples motifs d’inquiétudes, l’Évêque a pressé les grands-parents d’apporter ce témoignage d’espérance. “L’Espérance n’est pas un anesthésiant qui nous fait attendre le bonheur dans l’autre monde. Elle est au contraire un puissant moteur pour agir aujourd’hui. C’est de cette Espérance que les grands-parents pourront être, mieux que quiconque, les témoins”.

L’espérance est un risque à courir, c’est même le risque des risques. L’espérance est la plus grande et la plus difficile victoire qu’un homme puisse remporter sur son âme…”. Georges Bernanos

Témoins de la Vérité

Citant Georges Bernanos, Monseigneur Centène a développé un autre aspect de la mission de grands-parents : témoigner de la vérité. ” De grâce, apprenez à vos petits-enfants à détricoter ce langage ; la vérité toute simple, aidez-les à se la réapproprier. Cette vérité pour nous elle porte un nom, le nom de Celui qui a dit « je suis le Chemin, la Vérité et la Vie », tandis que Satan est le père du mensonge”.

Espérance et vérité. Enfin, le troisième axe relevé par Monseigneur Centène pour soutenir le témoignage de foi des grands-parents touche le sens de la transcendance ainsi que la transmission de l’histoire, de la culture. “Les grands-parents peuvent, je crois, donner ce témoignage de la prière, de la part de divin qui est dans l’homme, parce qu’ils en vivent. Le renouveau, la renaissance passe aussi par la culture, par la réappropriation de notre histoire. C’est ce que j’essaie de faire avec saint Vincent Ferrier”.

Touna de Villeneuve, grand-mère et référente du mouvement Anne et Joachim

Comme grand-mère, que retenez-vous de la conférence de Monseigneur Centène ? 

<span”>Monseigneur Centène nous a livré un magnifique exposé sur la spiritualité de saint Vincent Ferrier, la vérité et l’universalité de son message : il ne faut jamais désespérer !
La foi ne se donne pas, de la main à la main, comme on transmettrait un objet… Nous nous efforçons de la “partager”, en la vivant d’abord et en remerciant le Seigneur de tout ce qu’Il nous apporte. 

En ce qui nous concerne, tous nos petits-enfants sont baptisés mais pour d’autres grands-parents, c’est plus douloureux … Donc ils doivent tenir bon et garder la foi. 
Le message de saint Vincent Ferrier est très actuel pour ça : il s’est battu, il n’a pas baissé les bras. Son exemple nous stimule ! “. 

A venir le 8 décembre

Autour du 8 décembre, Fête de l’Immaculée Conception, le mouvement Anne et Joachim convie les grands-parents à des rencontres locales, en petits groupes : à Vannes, Lorient, Malestroit, Josselin, etc. “Nous échangerons sur le thème : “Quels sont les obstacles aujourd’hui pour que les jeunes adhèrent un peu à notre foi chrétienne ? Quelle espérance ?”

Voir le bulletin du mouvement Anne et Joachim

Prière des grands-parents

Seigneur, nous venons Te confier nos petits-enfants. Ils sont la promesse de demain. Donne-nous de poursuivre auprès d’eux la mission que Tu nous as confiée. Donne-nous un cœur plein de tendresse pour les accueillir, les écouter, les comprendre, dialoguer avec eux. Garde nous attentifs à ce qu’ils vivent. Donne à chacun de nous ton Esprit Saint : qu’Il nous inonde de ton amour, de ta sagesse et de ta force. Pour eux, nous T’offrons nos peines, nos pauvres santés, toutes les limites qui s’imposent progressivement à nous. Nous savons que de chacune de nos épreuves tu peux faire une source de grâces pour le monde, ce monde qu’ils sont appelés à réaliser. Nous Te remercions d’avance, Seigneur, de nous accorder tant de grâces, toi qui peux nous donner bien au-delà de ce que nous espérons. Nous Te prions avec Marie de Cana, notre Mère, Avec Anne et Joachim, tes grands-parents. Tous ensembles, réunis dans la communion des saints, nous pourrons ainsi contribuer à l’avènement de ton règne parmi nous. Amen. Prière des grands-parents

Contact

Touna de Villeneuve
06 28 05 52 50