Livre : « Ici j’ai senti vibrer l’âme bretonne »

Dans cet ouvrage d’une centaine de pages, Anne-Marie Charrière a recueilli le témoignage du Père André Guillevic sur ses 21 années vécues au sanctuaire de Sainte Anne d’Auray. Un document préfacé par Mgr Centène et à découvrir à partir du 15 avril 2021.

En pré-vente sur le site Ar Gedour et à la librairie de la Basilique de Ste Anne d’Auray

Une séance de dédicace aura lieu le 18 avril à la librairie de la Basilique de Sainte Anne d’Auray.

« Le 26 juillet 2018, devant les 20.000 pèlerins présents pour le Grand Pardon de sainte Anne, Monseigneur Centène, évêque de Vannes, annonçait le départ du Père André Guillevic, recteur  au sanctuaire de Sainte-Anne d’Auray depuis 21 années. Il le remercia pour tout le travail accompli dans la vie quotidienne du sanctuaire

Dès son adolescence, le Père Guillevic fut imprégné de l’ambiance du sanctuaire durant toutes ses années de pensionnat à Sainte-Anne. Et c’est avec cet héritage si riche qu’il arriva en 1997 comme recteur de la paroisse dans un premier temps puis ensuite, recteur du sanctuaire en 2008. Il dit lui-même qu’il est un passionné du sanctuaire de Sainte-Anne, et comme tout passionné il oeuvra à transmettre, par tous les moyens, sa passion de Sainte-Anne, sa passion de la musique, sa passion de la belle liturgie. Tout cela, sans oublier sa vocation première de prêtre pour l’éternité.

Son nom est associé à la création de l’Académie de Musique et d’Arts Sacrés, au spectacle son et lumière « Yvon Nicolazic », à l’accueil des premiers réfugiés chrétiens d’Irak accueillis dans le diocèse, et à beaucoup de cantiques écrits par lui-même, durant toutes ces années.

Oui, il a su honorer sainte Anne, dans ce lieu béni, comme elle l’avait demandé au XVIIème siècle, en mesurant tout sa responsabilité de transmission du message qu’elle avait laissé. »

Edité par les éditions Ar Gedour – Embannadurioù

Article à retrouver sur le site Ar Gedour ICI