Ordination diaconale en vue du sacerdoce de Jean-Reynold Bonhomme

Dimanche 16 février dernier, Jean-Reynold Bonhomme, de la Société des prêtres de Saint Jacques, était ordonné diacre par l’imposition des mains de Monseigneur Centène, à l’église Saint Alban d’Elven.

Nous sommes heureux de nous retrouver ce matin autour de Jean-Reynold Bonhomme qui, aujourd’hui, consacre sa vie au Seigneur […] en Lui donnant sa vie sans reprise, par ce oui dont nous parlera l’Evangile “Que votre oui soit oui […]”, introduit Monseigneur Centène.

Un retentissant “Me voici” prononcé par Jean-Reynold répond à l’appel du père Paul Dossous, supérieur général de la Société des Prêtres de Saint Jacques. Puis, le père Bernadin Auguste, directeur des séminaristes de saint Jacques en France, et le père Pierre de Cointet, supérieur du séminaire inter-diocésain saint-Yves, présentent le candidat.

Selon le dialogue rituel, Monseigneur Centène demande à Jean-Reynold “Jean-Reynold, vous êtes prêt à vous engager au célibat, voulez vous pour signifier le don de vous-même au Christ Seigneur, garder toujours cet engagement, à cause du Royaume des Cieux, en vous mettant au service de Dieu et de votre prochain ?
– Oui, je le veux.
– Pour manifester votre résolution, au nom du Seigneur, avancez. Avec l’aide du Seigneur Jésus notre Dieu et notre Sauveur, nous choisissons notre frère Jean-Reynold pour l’ordre des diacres. Chantons la Gloire de Dieu.

Monseigneur Centène s’adresse à Jean-Reynold dans son homélie :

“[…] Jean-Reynold, je voudrais vous donner trois critères qui vous permettront d’évaluer l’adéquation entre le service de l’amour et l’autorité que vous aurez à exercer lorsque, dans quelques mois, vous serez devenu prêtre.

D’abord le soin du troupeau, en portant un regard plein d’amour sur l’Eglise. Aimer l’Eglise, c’est aimer le Christ. Ne pas aimer l’Eglise, c’est ne pas aimer le Christ.

Ensuite une désappropriation personnelle, en portant un regard régulier sur votre pauvreté de pécheur. Seul ce regard peut nous garder dans l’humilité du serviteur.

Enfin, le modèle du Christ, vers lequel il nous faut toujours être tourné. Le modèle du Christ qu’il nous faut contempler, qu’il nous faut admirer dans la prière. Qu’on le quitte des yeux quelques jours et nous errons alors sur les chemins d’un pouvoir déformé.

Que la Vierge Marie, l’humble servante du Seigneur, vous accompagne jour après jour dans votre diaconat. Alors, comme elle, vous pourrez donner Dieu au monde.”

Vidéo prochainement ICI

Comme supérieur des prêtres de St-Jacques de France“, annonce celui-ci, “je suis heureux de l’affecter au service du diocèse de Vannes pour ce service diaconale”. “Monseigneur je sais que vous l’accueillez déjà paternellement, et je vous en remercie !”

Galerie de photos

Revoir la vidéo de témoignage de Jean-Reynold avant son ordination diaconale :