Synode 56 : pour une Église synodale

Monseigneur Raymond Centène a ouvert la phase diocésaine de préparation de ce synode lors de la messe célébrée dimanche 17 octobre en la basilique de Sainte Anne d’Auray (Lire l’homélie ici). Cette phase consiste en la consultation et la participation du peuple de Dieu. Elle se déroulera dans tous les diocèses jusqu’en avril 2022.

Chers amis,
Le 17 octobre avait lieu à Sainte-Anne-d’Auray l’ouverture diocésaine du Synode, huit jours après son ouverture à Rome ; une soixantaine d’ambassadeurs de chaque pays ou nouveau doyenné du diocèse a reçu le questionnaire préparé pour la réflexion ; il restait à proposer une méthode de travail pour les groupes constitués en Synode ; elle est destinée à offrir une direction aux échanges dans le but de faciliter leur remontée.
Le succès de la démarche synodale voulue par le pape François passe par une réflexion ouverte ; faisons en sorte que les groupes où nous travaillons d’ordinaire ensemble accueillent des baptisés qui ont moins l’habitude de s’exprimer et donc d’être écoutés ; en même temps chacun peut s’exprimer librement s’il le désire ; mais surtout sachons nous rendre disponible à l’Esprit Saint pour qu’il nous guide dans notre volonté de faire Église.

Raymond CENTENE
Evêque de Vannes

« Le but du Synode n’est pas de produire des documents, mais de faire germer des rêves, susciter des prophéties et des visions, faire fleurir des espérances, stimuler la confiance, bander les blessures, tisser des relations, ressusciter une aube d’espérance, apprendre l’un de l’autre, et créer un imaginaire positif qui illumine les esprits, réchauffe les cœurs, redonne des forces aux mains… »

Pape François

Qu’est-ce qu’une démarche synodale ?

Le pape François nous invite à expérimenter entre baptisés un temps de Communion et d’écoute de l’Esprit Saint, pour discerner comment, au sein de l’Eglise, nous devons « marcher ensemble », c’est le sens du Synode, et participer à sa Mission d’annoncer à tous les hommes et les femmes de notre société que Dieu est vivant et qu’il les aime !
L’ensemble des diocèses du monde est ainsi consulté d’octobre 2021 à février 2022, en préparation du synode des évêques qui se déroulera à Rome en octobre 2023.

Qui est appelé à participer à la démarche synodale ?

L’ensemble des baptisés de notre diocèse est donc invité à vivre en Communion les uns avec les autres cette expérience joyeuse de l’écoute de l’Esprit Saint et de l’appel à la Mission !

Comment la démarche synodale va-t-elle être vécue dans le diocèse de Vannes ?

Un synode n’est pas une assemblée délibérante, il s’agit d’une étape de discernement, un chemin spirituel à l’écoute de l’Esprit Saint qui parle à tous les baptisés. Plus que produire quelque chose, il s’agit d’expérimenter la grâce synodale, là où nous vivons !
Dans tous les territoires paroissiaux de notre diocèse, nous vous invitons à vivre des temps de prière et de partage au sein de groupes synodaux.
Les structures existantes (paroisses, groupes de prières, groupes d’actions catholiques, communautés, groupes d’entraides et des services…) devront servir de relais pour qu’un maximum de baptisés puissent participer à ces groupes synodaux, en étant vigilants à ne pas vivre cette démarche en groupes fermés ou trop homogènes.

Le synode, mode d’emploi !

Dès maintenant, vous pouvez constituer des groupes synodaux et programmer des réunions. Le temps de l’Avent serait un temps favorable pour vivre cette première étape du Synode et pour vous permettre de réaliser un retour écrit pour le 15 janvier.

Déroulement d’une réunion de groupe synodal
• un temps de louange chanté
• l’écoute de la Parole de Dieu (lecture de
l’Évangile du jour par exemple)
• la prière du Synode
• le temps de Partage proprement dit
• la prière du « notre Père »

Six Pôles Thématiques vous sont proposés par le diocèse de Vannes :
1 – Les compagnons de voyage
2- Ecouter
3 – Prendre la parole
4- Dialoguer dans l’Eglise et dans la société
5- Autorité et participation
6-Discerner et décider

Ces 6 thèmes ne sont pas à traiter en une seule réunion ; un ou deux par réunion semble opportun.
Il faut donc procéder à un choix au préalable.

Votre réponse est à renvoyer avant le 15 janvier à :
synode56@diocese-vannes.fr

ou par voie postale à : «Synode – Marie-Pierre Clain»
4 rue Georges Lestréhan
56 700 Hennebont

Ce synode, voulu par l’Esprit Saint, « n’est pas un parlement ou une enquête d’opinion » a insisté l’évêque dans son homélie dimanche 17 octobre. « Il ne doit pas non plus se limiter à un formalisme de façade, mais il doit être, véritablement, un lieu d’écoute. Écouter l’Esprit Saint dans l’adoration, dans la prière, écouter les frères et sœurs sur les espérances et les crises de la foi dans les différentes régions du monde, sur les besoins de renouveler la pastorale, sur les signaux qui émergent des réalités locales. » 
S’appuyant sur les lectures du jour, il a invité à « réviser notre manière de vivre dans l’Église, et comme Église à l’intérieur de la société. En effet, toute la Bible nous dit que Dieu se met au service des hommes, veut construire avec eux leur bonheur, et donc leur donner sa propre vie en partage […] Nous sommes tous appelés à participer à ce sacerdoce du Christ. Nous sommes envoyés dans le monde pour être les messagers de cette bonne Nouvelle de l’Évangile.»  
Monseigneur Centène a conclu : «  En entrant dans la démarche synodale à laquelle le Saint-Père nous convoque, sachons nous imprégner de l’Esprit Saint, pour ne pas détourner le message de l’Évangile. Lui seul peut nous éclairer sur le vrai sens de notre service, il nous accompagne à reconnaître le visage du Christ à travers ceux et celles que nous rencontrons sur notre route. En entrant dans cette démarche synodale, demandons au Seigneur qu’il nous guide sur le chemin d’une vraie conversion, qu’il nous donne le courage et la force de chercher comme lui, non pas à être servi, mais à servir. »

Après cette première étape vécue en diocèse, l’itinéraire synodal se poursuivra à l’échelle « continentale », de septembre 2022 à mars 2023. Enfin, la phase de l’Église universelle s’ouvrira à Rome en octobre 2023, avec le synode proprement dit.

Lire aussi : Éditorial du Père Jean-Yves le Saux, vicaire général, dans Chrétiens en Morbihan n°1513 – octobre 2021


Prière d’invocation à l’Esprit-Saint
pour une assemblée synodale

Nous voici devant Toi, Esprit Saint ;
en Ton Nom, nous sommes réunis. Toi notre seul conseiller,
viens à nous demeure avec nous daigne habiter nos cœurs.
Enseigne-nous vers quel but nous orienter ;
montre-nous comment nous devons marcher ensemble,
nous qui sommes faibles et pécheurs,
ne permets pas que nous provoquions le désordre.
Fais en sorte que l’ignorance ne nous entraîne pas sur une fausse route,
ni que la partialité influence nos actes.
Que nous trouvions en Toi notre unité
sans nous éloigner du chemin de la vérité et de la justice
en avançant ensemble vers la vie éternelle.
Nous te le demandons à Toi
qui agis en tout temps et en tout lieu,
dans la communion du Père et du Fils,
pour les siècles des siècles,
Amen

POUR VIVRE LES RENCONTRES EN GROUPE
Télécharger et imprimer Le vademecum
Télécharger et imprimer Le questionnaire

A DECOUVRIR
Homélie de Monseigneur CENTENE lors de la messe de lancement le 17 octobre 2021
Homélie du pape François lors de la messe d’ouverture du synode
La synodalité : un chemin de conversion communautaire
Synode – Document préparatoire
Synode – Méditation du Père Béré
Synode – Témoignage du Christina Inogés-Sanz
Prière du Synode
Prière du Synode – Diocèse de Vannes