Trois jours de coeur-à-coeur avec Jésus

Pour son 140ème anniversaire, le pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté a réuni 14000 participants le week-end de la Pentecôte, du 11 au 13 juin 2022. Partis de Paris, les “marcheurs de Dieu” ont bravé une pluie battante, puis un soleil de plomb, durant 3 jours, jusqu’à Notre-Dame de Chartres. Un chapitre vannetais y participait, emmené par Servanne de Lantivy, 23 ans, jeune pro et pompier volontaire, et son cousin Maxence, 22 ans, étudiant. Elle nous raconte.

@Chapitre Bx V.Ghika

“Nous cheminions sur un unique tronçon et étions répartis par région. Nous avons donc marché avec la Bretagne, dans le groupe « Bienheureux Vladimir Ghika », dont nous étions les chefs de chapitres, moi et un de mes cousins.

Notre chapitre vannetais était composé d’une cinquantaine de jeunes professionnels et étudiants, majoritairement bretons.

Ce pèlerinage est pour nous une transmission familiale, grâce à nos parents qui y sont allés durant leur jeunesse jusqu’à aujourd’hui. Cela fait plus de 7 ans que nous y participons.

Cet évènement est très enrichissant pour nous, notamment par les rencontres que nous faisons, et la présence de nombreux prêtres à notre disposition pour nous confesser, mais également nous éclairer sur des points de notre vie, et nous former par des topos. Nous sommes là pour un objectif commun : prier ensemble, c’est-à-dire quitter notre confort, le confort de nos vies, pour un cœur-à-coeur avec Jésus durant 3 jours.

Cette coupure peut être aussi vécue comme un sacrifice, notamment par les douleurs physiques que nous rencontrons en raison de l’intensité de la marche mais aussi de la fatigue et des intempéries. Cela nous permet de prendre conscience de la chance que nous avons d’avoir la foi, de pouvoir l’offrir, et de pouvoir offrir tout cela au bon Dieu dans la confiance. Ce pèlerinage de Pentecôte traditionnel nous invite à l’abandon, au dépassement de soi et surtout à l’humilité de voir que nous avons tous nos propres limites face à l’effort.

Cette marche qui réunit jeunes et moins jeunes, pratiquants et non pratiquants, est très appréciée par son attachement à la tradition avec, notamment, la célébration des offices à la forme extraordinaire.

Aujourd’hui nous avons la grâce de pouvoir nous confesser, il ne faut pas perdre de temps pour nous approcher toujours plus du bon Dieu. Car Dieu donne du sens à notre vie, il est responsable de notre joie chrétienne, et je pense que ce pèlerinage nous transmet cette joie et nous apprend à sourire dans les épreuves. Cette joie que certains regardent avec étonnement et curiosité, il nous faut donc la transmettre. Voilà en résumé ce que j’ai retenu de ce pèlerinage.

C’est la première année que je suis chef de chapitre, cela demande de l’organisation. Nous le faisons car c’est pour nous une manière de remercier les anciens ! “

Servanne de Lantivy

Photos @Chapitre Bx V.Ghika