250 hospitaliers diocésains rassemblés à Vannes

Il y avait foule à la cathédrale ce dimanche matin 17 octobre à 9h30 ! L’hospitalité diocésaine réunissait les membres de ses 6 sections départementales pour son Assemblée Générale. Introduite par la messe, celle-ci s’est ensuite déroulée au Palais des arts.

Un des objectifs était le renouvellement complet des membres du bureau, pour cause de fin de mandat des candidats sortants. (Voir la composition du nouveau bureau ci-dessous). L’aumônier aussi a changé : le père Adrien Collet a remis officiellement sa charge au père Francis Loisel, qui revient tout juste de Lourdes pour son premier pèlerinage dans cette fonction avec les diocésains !

C’était donc l’occasion de remercier l’ancienne équipe dirigeante, et entendre la nouvelle. Nous sommes tristes de quitter celle qui a été notre présidente pendant 9 ans, Monique Hoube“, nous dit Jocelyne Pistolet, présidente de la section de Vannes, “mais nous espérons que cette nouvelle équipe, plus jeune, nous redynamisera et apportera des idées neuves.

Car “on n’est pas hospitalier uniquement lors du pèlerinage à Lourdes, c’est-à-dire 8 jours par an ! ” nous dit Patrice Talmon, diacre, hospitalier depuis de nombreuses années, et nouveau trésorier. En effet, des actions internes ont lieu au fil de l’année, impulsées par l’aumônier, comme les récollections par secteur. “Mais, et nous avons tenu à le redire lors de l’Assemblée Générale, on est hospitalier 365 jours par an, dans son lieu de vie ! C’est un engagement de chaque jour, dans son secteur, auprès des malades, des services de santé, des associations…” Et le temps de pèlerinage, quand on peut le prendre, est un temps de ressourcement majeur, car pour le diacre, “c’est dans le service qu’on prend des forces“.

Président : Ludovic Lenormand
Secrétaire Générale : Gwénaëlle Germain
Trésorier : Patrice Talmon

Cette année nous accueillons 11 nouveaux hospitaliers“, nous dit Patrice Talmon. Il est chargé avec trois autres personnes de la formation des nouvelles recrues. “La première année, lors du pèlerinage à Lourdes ils sont à part, c’est-à-dire que nous leur faisons découvrir le sanctuaire, la vie de sainte Bernadette, et nous consacrons deux demi-journées à leur formation.” Le reste du tems ils assistent aux célébrations et à l’approche des malades. L’important, pour Patrice Talmon, est de leur montrer que “les tâches qui reviennent à l’hospitalier doivent être faites avec amour et humilité.