GRAND PARDON Notre-Dame du Roncier 2019

Notre-Dame du Roncier a attiré, pour sa 1211ème édition, près de 10 000 pèlerins, en la fête de la nativité de la Vierge Marie ce 8 septembre. Présidé cette année par Son Eminence le Cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des Sacrements, venu de Rome sur l’ invitation de notre évêque, le Grand Pardon a été marqué par les paroles fortes du cardinal aux pèlerins.

Celui-ci a encouragé chacun à imiter le Fiat de la Vierge Marie, “consentement total et filial à Dieu notre Père“, qui fait dire au livre des Proverbes “le Seigneur m’a faite pour Lui, Principe de Son action, Première de Ses Oeuvres depuis toujours“.

Voulus et aimés par Dieu, confiés à Marie

Son Eminence a exhorté chacun à apprendre, par Marie, à connaître Dieu, car “avant que les temps ne commencent, nous avons été voulus et aimés par Dieu.” Alors “pourquoi sommes-nous si ingrats ?” interpelle-t-il, “Pourquoi la fille aînée qu’est l’Eglise de France ne rayonne-t-elle pas davantage de la lumière de l’Evangile ?“. Dieu vient nous présenter Son amour. Et Marie y a un rôle unique : “sa joie maternelle, ses délices sont d’être avec les fils des hommes“. “Elle vient souvent jouer avec nous, à Lourdes, ici, à Pontmain…” “Elle est préoccupée de nous, comme une maman heureuse avec ses enfants, qui aime se tenir avec eux pour les protéger du mal et les éduquer“.

Invoquant les pardons bretons, le cardinal rappelle le sens du Grand pardon de Josselin, qui est bien celui de la réconciliation, mais aussi de l’action de grâce !

Le cardinal reprend quelques évènements & dates clés de la naissance du pardon : au début du IXème siècle, un laboureur découvre une statue de la Vierge dans un roncier, d’où son vocable. A plusieurs reprises, il la rapporte chez lui mais elle est à chaque fois retrouvée dans le roncier. La fille du laboureur, née aveugle, recouvre la vue suite à son intercession. Une véritable piété s’instaure alors, et une chapelle à Notre-Dame du Roncier est construite à l’emplacement du roncier, vers l’an 1000. Au fil des siècles, la piété se répand, et le 8 septembre 1868, une nouvelle statue est couronnée. En avril 1891, le pape Léon XIII octroya le titre de Basilique mineure à l’église de Notre-Dame du Roncier.

Accueillir la volonté de Dieu avec Marie pour modèle

La Vierge Marie, modèle authentique, sublime

L’unique projet qui nous a conduit ici, c’est de nous laisser instruire par la Vierge Marie […] notre Mère, modèle authentique, idéal, sublime. […] Demandons à Marie d’éduquer notre Foi, de la consolider“. Car, “par son attitude filiale et toute docile à Dieu, elle rappelle la grave responsabilité d’accueillir le projet de Dieu dans notre vie, obéissant sans réserve à la volonté salvifique de Dieu.

Le Fiat de Marie est l’écho de notre fiat

Cette journée est grande aux yeux de Dieu car elle est à la fois la célébration de deux fiat : le fiat de la Vierge Marie […] et le fiat que chacun d’entre nous doit prononcer aujourd’hui dans ce sanctuaire.

Aujourd’hui le pèlerin de Notre-Dame du Roncier remet sa vie entre les mains de la Mère de Dieu en disant : aux heures claires comme aux heures de fatigue, reste auprès de moi, comme une mère qui toujours apaise et encourage.”

A l’écoute de la Vierge Marie, puissions-nous comprendre que la grandeur de l’homme est dans sa réponse libre à tout appel de Dieu.”

Enfin, le cardinal termine son homélie par cette prière : Qu’avant de partir de ce lieu, chacun de nous dise : Voici la servante du Seigneur , que tout m’advienne selon Ta parole. Vierge Marie Reine de France, et Vous, sainte Anne, la mère, la patronne de la Bretagne, priez pour nous, protégez-nous. AMEN
Retrouvez la vidéo de l’homélie et les images du pardon ci-dessous.

La maison du Pèlerin

Le Grand Pardon a vu également d’autres nouveautés : une “maison du pèlerin“, dédiée à l’accueil, a été bénie par Son Eminence, et un “village des pèlerins” a été amorcé cette année avec quelques stands présentant le sanctuaire, des livres et CD à acheter, …. et la revue du diocèse Chrétiens en Morbihan !

Témoignage de Lucie, bénévole à la maison du Pèlerin, ici

Une place d’honneur pour les enfants

Les enfants ont été mis à l’honneur : 8 petits gardes suisses et 6 pages ont entouré Notre-Dame du Roncier pendant la procession et la messe, une animation enfants était prévue le matin, une marche pour les jeunes proposée le samedi matin, et enfin la traditionnelle veillée intergénérationnelle a eu lieu le samedi soir. Sans oublier l’incontournable bénédiction des enfants par les évêques à la fin de la grand’messe.

Galerie de photos