La tradition polonaise de l'”au-revoir” au petit Jésus de la crèche

En Pologne, les chants de Noël sont repris par tous au soir du 24 décembre, et jusqu’au 2 février, fête de la lumière (appelée aussi chez nous fête de la chandeleur), également fête de la Présentation de Jésus au temple. Petits et grands ont gravés dans leur mémoire les chants de Noël transmis de génération en génération, les “Kodely” en polonais, ces cantiques qui parlent des personnages de la crèche. Ils célèbrent ainsi la Nativité en propageant la joie et la paix de Noël, qui en chorale, qui en groupe itinérant en porte-à-porte pour quémander bonbons ou piécette, ou encore simplement en famille.

Crèche de Cracovie inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO ©Santonsoverblog

Ces chants d’enfance réjouissent les coeurs, ils célèbrent les retrouvailles et permettent de s’imprégner de la joie de la Nativité“, explique Andrzej (à droite sur la photo ci-dessous), installé à Ploërmel depuis 30 ans. Il y en aurait des milliers, arrivés en Pologne au Moyen Âge sous forme d’hymnes religieux chantés en latin ou en tchèque, et devenus très populaires au 17ème siècle. “Ces chants font partie du patrimoine polonais, à tel point qu’ils sont repris jusque dans l’espace public en Pologne, aujourd’hui, sur beaucoup de chaînes de télévision“, précise Andrzej. “De nombreux artistes les interprètent“. Certains affirment même qu’aucun autre pays n’égale la Pologne à ce sujet…

Même Saint Jean-Paul II avait son chant de Noël préféré, une célèbre berceuse datant du XVIIe siècle « Oj Maluśki, Maluśki », dont il a lui-même écrit les dernières strophes en 1981, et qu’il a interprété ! (Lire l’article sur Aleteia)

Chants de Noël par la communauté polonaise – Messe de Ploërmel, 9 janvier 2022

Pour clôturer le temps de Noël, et avant de ranger la crèche, la communauté polonaise du secteur de Ploërmel est donc venue chanter en guise d’au-revoir au petit Jésus de la crèche ( un peu plus tôt dans le calendrier que de coutume) à la fin de la messe dominicale ce 9 janvier 2022. “Pour célébrer la Gloire de Dieu, et aussi un petit peu pour vous plaire“, introduira le père Krzysztof Ferenc, dans son français encore hésitant. Aumônier polonais de la communauté arrivé comme vicaire à Ploërmel en septembre, (Lire notre article) il est à l’initiative de ce projet.

Le petit choeur improvisé pour l’occasion, accompagné d’un violon, était emporté par la professeure de musique et cheffe de choeur vannetaise Malgorzata Pleyber au clavier : “J’ai trouvé très amusant de venir appuyer ce petit groupe. Nous avons répété juste avant la messe. Il y avait plusieurs familles avec leurs enfants. Ils ont chanté de bon coeur, c’était très joyeux et chaleureux !” nous dit-elle.

Malgorzata Pleyber est en France depuis 30 ans. Elle enseigne la musique au conservatoire de Vannes, et y dirige l’ensemble polyphonique du conservatoire. Elle dirige également l’ensemble vocal “Nova Vocce” et le “choeur d’hommes de Vannes“, qui donnent fréquemment des concerts dans le diocèse. (En savoir plus sur les liens ci-dessus)

Ecoutez “Lulajże Jezuniu” (Dors petit Jésus), ci-dessous, interprété à l’église de Ploërmel le 9 janvier dernier :

Dors, Jésus

Dors, Jésus, ma petite perle,
Dors, mon petit amour.
Dors, petit Jésus, dors,
Et toi, Sa Mère, sèche ses larmes.

Ferme tes paupières que les larmes ont fatiguées,
Calme tes petites lèvres que les sanglots ont affaiblies,

Dors, Notre adorable petit ange
Dors reconnaissant au monde,
Petite Fleur

Dors, sympathique petite étoile
Dors, le plus beau soleil du monde

Nous voulons nous reposer avec toi là-bas au paradis
Nous t’aimerons ici sur terre

LULAJŻE JEZUNIU

Lulajże Jezuniu, moja perełko,
Lulaj ulubione me Pieścidełko.
Lulajże, Jezuniu, lulajże lulaj!
A Ty Go, Matulu w płaczu utulaj.

Zamknijże znużone płaczem powieczki,
Utulże zemdlone łkaniem wardżeczki.

Lulajże, piękniuchny nasz Aniołeczku.
Lulajże wdzięczniuchny świata Kwiateczku.

Lulajże, Różyczko najozdobniejsza,
Lulajże, Lilijko najprzyjemniejsza.

My z Tobą tam w niebie spocząć pragniemy,
Ciebie tu na ziemi, kochać będziemy

.

Pour tout contact de la communauté polonaise,
s’adresser au père Christophe Ferenc

Presbytère de Ploërmel
0297740705