Après un avortement

“Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau” (Mt 11, 28)

Vous avez eu recours à l’avortement. Tant de conditionnements, dramatiques, ont pesé sur cette décision. Une blessure qui ne se referme pas. L’Eglise veut vous dire combien ce qui s’est produit a été et demeure profondément “injuste” mais “ne renoncez pas à l’espérance”. Dieu vous aime et Son amour ne fait pas défaut. Des associations vous écoutent et vous soutiennent.

Des personnes amies compétentes et bienveillantes veulent vous aider, sur ce chemin de guérison vers la paix. Laissez l’amour de Dieu vous relever !

Contact

Mère de Miséricorde
Agapa

Il est essentiel d’entrer dans une démarche de vérité, afin de comprendre ce qui s’est passé et confier votre enfant à Dieu. Pourquoi ce vide ? “Si vous ne l’avez pas encore fait, ouvrez-vous avec humilité et avec confiance au repentir: le Père de toute miséricorde vous attend pour vous offrir son pardon et sa paix dans le sacrement de la réconciliation” (Saint Jean Paul II, Evangelium vitae).