Partir en Terre Sainte – août 2016

veilleurs paix août 2016Du 4 au 23 août 2016, les Veilleurs de la paix propose à des jeunes de 18 à 30 ans de vivre une expérience de bénévolat au service des Chrétiens de Terre Sainte.

Mot de Monseigneur Raymond Centène, évêque de Vannes.

Chers jeunes,

Partir en Terre Sainte, c’est aller aux sources de sa foi, fouler la terre que le Christ et ses apôtres ont parcourue, contempler des paysages inchangés. C’est aussi découvrir avec des yeux nouveaux un monde oriental fascinant et complexe, riche de la diversité de ses cultures et de ses religions, le Judaïsme, l’Islam et le Christianisme. Les «Veilleurs de la Paix », ce sont d’abord des personnes qui scrutent la paix sans cesse et la cherchent sans relâche. Alors, si vous voulez devenir ces veilleurs de la paix, si vous avez en vous ce désir d’aider les plus pauvres, d’être de véritables artisans de paix, pourquoi ne pas participer à l’aventure?
Il s’agit de réaliser non seulement un pèlerinage au cœur de notre foi mais aussi de faire la découverte des réalités profondes de ces pays, Israël et la Palestine, en rencontrant et en aidant plus particulièrement les chrétiens de Terre Sainte
C’est la rencontre des personnes, au cœur d’une culture, qui permet de vraiment se forger un avis sur la situation réelle d’un pays, loin des idées parfois floues des mass-médias.
Je vous encourage, chers jeunes, à risquer cette expérience et à partir à la découverte du Christ en Terre Sainte : c’est un voyage inoubliable !
L’Église a besoin aujourd’hui de jeunes qui s’engagent pour la paix. Vous avez par cette proposition les moyens très concrets d’allier les actes à la parole, au cœur d’une véritable démarche de foi. Saisissez cette chance et soyez les témoins aujourd’hui de cette paix qui est possible !

+ Raymond CENTENE
Evêque de VANNES

L’Église en Afrique ? J’y crois ! Je donne…

Quête épiphanie églises d'AfriqueQuelques semaines après le voyage apostolique du Saint Père en Afrique, Monseigneur Patrick Le Gal, Évêque auxiliaire de Lyon et Directeur de « Aide aux Églises d’Afrique » attire notre attention sur la Quête Pontificale du dimanche de l’Épiphanie. Elle est « l’occasion d’exprimer concrètement, par la prière et le partage, notre soutien aux diocèses, encore jeunes, de ce continent Africain qui nous surprennent toujours par leur vitalité et leur vive espérance au cœur même des plus rudes épreuves ».

En savoir plus sur le site d’Aide aux Églises d’Afrique

Contacter le service de la Mission universelle

Dieu veut sauver l’homme

joyeux noël mgr recadrée

Message de Monseigneur Raymond Centène, Évêque de Vannes

Notre tristesse est immense face à la douleur de tant de familles endeuillées par les attentats innommables de Paris. Mes prières et ma profonde compassion se tournent vers ces familles injustement amputées. Les écrits et les mots peuvent difficilement expliquer cette violence barbare qui a noyé dans un même flot meurtrier, victimes et bourreaux. La guerre et le cortège de violence et de haine qui l’accompagnent, sont profondément inhumains comme le sont le péché et le mal qui touchent tout homme et qui le conduisent à ces extrémités mortifères. Mais Dieu veut sauver l’homme. Nous savons qu’Il est victorieux du péché et du mal qui conduisent à la mort. Par son Incarnation en l’Enfant-Jésus de Bethléem, Dieu rejoint tout homme, quelle que soit sa condition, l’entraînant sur un chemin d’espérance et de vie.

« Deus Caritas est ». Cette encyclique du pape Benoît XVI résonne particulièrement « dans un monde où l’on associe parfois la vengeance au nom de Dieu, ou même le devoir de la haine et de la violence .» Or Dieu est amour. Par Jésus qui a aimé tous les hommes jusqu’à mourir pour eux sur une croix, Il nous enseigne l’amour inconditionnel. Jésus est « le chemin, la vérité et la vie » de toute l’humanité. En tant que chrétiens nous avons le devoir de donner au monde le témoignage fort d’un amour humain transcendé par la force divine qui nous habite. C’est ainsi que nous participerons à cette miséricorde que le Pape François nous invite à célébrer tout au long de cette année jubilaire.

En envoyant son propre Fils sur les chemins creux de l’humanité, Dieu a voulu la renouveler par Sa présence. Au cœur de ses joies et de ses souffrances, Il a semé l’espérance divine. En ce Temps de Noël, la liturgie et la tradition populaire multiséculaire nous donnent de contempler ce mystère dans les crèches de nos maisons et de nos cités.

Dans une famille pauvre, Dieu a trouvé sa demeure parmi les hommes. A la suite des bergers, nous sommes invités à contempler ce mystère de la vie, don gratuit si  fragile et si beau que chacun de nous est appelé à partager dans sa propre famille. Cette contemplation doit nous conduire à mieux pratiquer la charité fraternelle dans nos familles qui connaissent bien des misères mais aussi des grandeurs à redécouvrir.

Cette attitude de charité fraternelle qui vient du Christ doit irriguer notre société et diriger notre façon de répondre au déferlement de haine et de violence qui traverse notre pays. Elle seule construit l’homme et lui permet d’affronter les souffrances de ce monde avec justice, miséricorde, et vérité. Je vous invite à parcourir ce chemin, spécialement en ces temps où nous retrouvons les tribulations de la guerre sur notre territoire. Fixons notre regard sur les magnifiques témoignages de charité fraternelle qui se sont exprimés suite aux attentats. Le dévouement des professionnels, des associations, des français et du monde entier est un signe lumineux au-dessus du triste tableau dessiné par les terroristes de l’État Islamique sur la France. Ce mystère d’amour et de charité fraternelle, notre pays est invité à le redécouvrir en cette période de Noël.
Seul l’humain, revivifié par l’amour inconditionnel du Christ Ressuscité triomphera des actes inhumains.

Avec confiance, le soir de Noël, je vous invite, avec l’armée innombrable des troupes célestes, à chanter « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime » car l’Emmanuel est vraiment parmi nous.

A tous, je souhaite un Joyeux Noël. Puisse cette Bonne Nouvelle porter la paix au monde entier.

Vivre le Jubilé avec les plus jeunes

En marche vers le baptêmeComment accompagner les enfants et adolescents pour que le Jubilé de la Miséricorde soit pour eux une véritable année de grâces ? Quel itinéraire, quel cheminement leur proposer tout au long de l’année,  à l’école ou dans les familles, etc.? Le service diocésain de catéchèse met à la disposition de tous – catéchistes, enseignants, parents, etc. – des outils simples à mettre en œuvre et adaptés à chaque tranche d’âge.

Sur les pas de Sœur Faustine, apôtre de la Miséricorde divine, les enfants découvriront ce qu’est la miséricorde et ce qu’ils sont appelés à vivre, dans leur relation à Dieu et aux autres. De nombreuses activités pour transmettre le cœur de notre foi !

  • Pour les 3-7 ans : Eveil à la foi

Accéder aux ressources

  • Pour les CE2-CM : Enfance

Accéder aux ressources

  • A partir du collège : Ado

Accéder aux ressources

Laissons-nous saisir par Sa miséricorde

mgr centène siteLa Bonne Nouvelle que nous découvrons dans les Saints Évangiles est traversée par le florilège des miracles effectués par le Christ qui n’a cessé d’accueillir les hommes de son temps, de guérir leurs corps et leurs esprits brisés. Il redresse l’homme  blessé par le mal et le péché et leurs conséquences. Il le sauve en lui accordant le Pardon et la joie de vivre.

En faisant miséricorde, Jésus révèle le visage empreint de tendresse de Dieu.

« Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jn 14, 9).

Lire la suite

Fêter Noël

fêter noël visuel siteLe site internet « Fêter Noël » souhaite partager largement le cadeau offert à Noël : la joie de la naissance de Jésus, la paix et la lumière pour tous.

Pourquoi s’offrir des cadeaux à Noël ? A quoi sert Noël ? Comment faire une crèche ? Pour découvrir et re-découvrir le sens de straditions de Noël, toutes les réponses à vos questions sont sur ce site : du sapin aux décorations en passant par la crèche ou les recettes… à travers des articles, prières, chants, vidéos, témoignages… Bonne visite.

Voir aussi la page Facebook de « Fêter Noël »

Chant « Jubilate Deo » – couplets Jubilé Miséricorde

Cote : I 27-12 (Jean-Paul LECOT)
Couplets Jubilé Miséricorde Diocèse de Vannes : Père Maurice ROGER.

JUBILATE DEO, JUBILATE OMNIS TERRA, JUBILATE DEO

« Ne crains pas, car je t’ai racheté,
Je t’ai appelé par ton nom, tu es à moi », dit le Seigneur ;
« Tu as du prix à mes yeux, et je t’aime » (cf. Is 43).

« Je te guide avec humanité, par des liens d’amour,
Si tu t’accroches à ton infidélité, vais-je t’abandonner ? », dit le Seigneur.
« Non, je suis Dieu et non pas homme, au milieu de vous je suis le Dieu Saint » (cf. Os 11).

« C’est la miséricorde que je veux, et non les sacrifices », dit le Seigneur,
« Venez, retournons vers le Seigneur,
Il nous guérira, il nous fera vivre devant sa face » (cf. Os 6).

De nouveau, tu nous montreras ta miséricorde,
Tu fouleras au pied nos fautes,
Tous nos péchés tu les jetteras au fond de la mer (cf. Mi 7)

Le Seigneur est tendresse et pitié,
Lent à la colère et plein d’amour,
Ne nous rend pas selon nos offenses (Ps 102).

Aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu,
Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu,
Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour (1 Jn 4).

Dieu, personne ne l’a jamais vu,
Le Fils unique, qui est en Dieu, lui qui est dans le sein du Père,
C’est lui qui l’a fait connaître (Jn 1,18).

« Si quelqu’un m’aime », dit Jésus,
« Il gardera ma parole ;
Mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, et nous ferons chez lui notre demeure » (Jn 14).

Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés,
Demeurez dans mon amour.
Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime (Jn 15).

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi,
C’est moi qui vous ai choisis et établis,
Afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. (Jn 15).

« Que ton règne vienne »

Les-vieillards--se-prosternent--aaaaangers-En cette solennité du Christ Roi de l’univers, qui couronne et achève l’année liturgique, la prière de la Préface invite à contempler Son royaume : un royaume de vérité et de vie, royaume de sainteté et de grâce, royaume de justice, d’amour et de paix. Cette prière affirme avec force une aspiration universelle, plus que jamais d’actualité…

La Préface du Christ-Roi marque à la fois le couronnement des mystères déployés durant toute l’année liturgique (Dieu incarné, mort et ressuscité pour le salut des hommes) et annonce l’avènement de son Royaume.

« Tu as consacré Prêtre éternel et Roi de l’univers ton Fils unique, Jésus Christ, notre Seigneur, afin qu’il s’offre lui-même sur l’autel de la Croix en victime pure et pacifique, pour accomplir les mystères de notre rédemption, et qu’après avoir soumis à son pouvoir toutes les créatures, il remette aux mains de ta souveraine puissance un règne sans limite et sans fin : règne de vie et de vérité, règne de grâce et de sainteté, règne de justice, d’amour et de paix ».

Pardon des élus

Tous les ans, en la fête du Christ Roi de l’Univers, les élus sont en pèlerinage à Sainte Anne d’Auray, signifiant combien le Christ et sa loi d’amour doivent irriguer nos existences, nos vies de famille et la vie publique toute entière.

Le Christ est venu apporter la paix sur la terre : Il vient tout réconcilier. La paix, plus que jamais espérée dans le monde, et le règne universel du Christ sont intimement liés.  « Pour ramener et consolider la paix, Nous ne voyions pas de moyen plus efficace que de restaurer la souveraineté de Notre Seigneur » (Quas Primas, Pie XI).

« Tu le dis, je suis Roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la Vérité :
quiconque est de la Vérité écoute ma voix » (Jean 18, 37)
  • 11 h 00 : Messe présidée par Monseigneur Raymond Centène

Conférence sur le thème « Territoires, fraternité, solidarités », par Bertrand Cassaigne, du CERAS.

  • Sanctuaire de Sainte Anne d’Auray, Salle Keriolet, 9 h 30 – Conférence

Merci Marie – Entrée en Jubilé du Pays de Vannes

Affiche MM 2015Le Mardi 8 décembre prochain aura lieu à Vannes la procession aux flambeaux en hommage à Notre Dame du Mené. Cette année coïncidera avec le lancement d’une année jubilaire de la Miséricorde souhaité par le Pape François « pour que quiconque puisse faire l’expérience de l’amour de Dieu qui console, pardonne et donne l’espérance. ».

La traditionnelle procession mariale aux flambeaux partira des jardins des remparts à 19h00 parcourant le centre historique de Vannes pour rejoindre la Cathédrale vers 20h00 où Monseigneur Centène, Evêque de Vannes ouvrira Une « Porte Sainte » et présidera la messe solennelle.

Chacun est invité à :

  •  Placer des bougies aux fenêtres selon la tradition, au soir du 8 décembre pour illuminer les quartiers. (
    Possibilité de se procurer des lumignons dans toutes les églises de Vannes)
  • Venir déposer les intentions de prières, au pied des statues de la Vierge Marie dans les églises ainsi que près de la statue de Notre-Dame du Mené dans la cathédrale.

Lumière de Bethléem

Adobe Photoshop PDFLe dimanche 13 décembre 2015, le diocèse de Vannes accueille la lumière qui vient de la grotte de la Nativité à Bethléem.

Transmettez la lumière !

Chaque année, pendant l’Avent, la Lumière de la Paix Bethléem est allumée dans la grotte de la nativité à Bethléem puis transmise de main en main partout en Europe. Elle constitue un symbole de paix, que l’on peut diffuser, recevoir ou encore envoyer à un proche.

Chacun peut participer à la transmission de la Lumière de la Paix de Bethléem, qu’il soit scout ou non.

  • Accueil de la lumière de Bethléem : Église Saint Guen à Vannes, à 17 h.
    Prenez une lampe pour prendre la lumière de Bethléem, priez et diffusez la autour de vous !

Dimanche 22 novembre : osez la fraternité !

affiche 22 nov 2015

Le diocèse propose une journée exceptionnelle, à vivre aux côtés des personnes les plus fragiles, dans un climat de partage, de convivialité. Un rendez-vous ouvert à tous, au Centre spirituel de Penboc’h à Arradon. Venez nombreux célébrer, découvrir, échanger, tisser des liens !

Des artistes animeront des ateliers durant l’après-midi. Développant leur art (art culinaire, street art, danse, sculpteur, etc…), ils inviteront chacun à joindre tantôt sa « note », tantôt son « pas », ici son « trait », ou là son vers… pour composer ensemble et grandir ainsi en fraternité.

Au programme

  • 9 h 30 : accueil
  • 10 h : Une célébration… qui prend son temps
  • Déjeuner partagé… pique-nique apporté par chacun
  • 14 h : Au village des artistes ! Musique, chant, sculpture, peinture, expression, danse, art du cirque, poésie : chemin faisant… se laisser surprendre, échanger, dialoguer, découvrir, expérimenter, créer…

Les artistes

  • Bénédicte Hubert Darbois – Photographe Plasticienne
  • Annie Fourny – Clown
  • Mariène Gatineau – Concepteur de mobilier liturgique
  • Alexandre Barozzi – Street Art
  • Loran – Sculpteur
  • Thierry Félix et Mickaël Gaborieau – Musique sacrée
  • Jean Lavoué – Poète
  • Bertrand Vermersch – Conteur
  • Marie-Christine Pesquet – Peinture chinoise
  • Catherine Conan – Danse / Flashmob
  • Mais aussi : Art végétal, atelier confiserie…
  • Gyan Meer «Memento Mori» – expérience interactive à vivre
    «D’où venons-nous ? Qui sommes nous ? Où allons-nous ?»

« Ré-enchanter la solidarité »

Les lundi 23 et mardi 24 novembre, plusieurs intervenants – membres d’associations, enseignants, acteurs pastoraux, chercheurs, journalistes, … viendront nourrir la réflexion des participants sur le thème « ré-enchanter la solidarité » : témoignages, échanges, groupes de partage, …

Gwennola Rimbaut : Enseignante à la faculté de théologie d’Angers en théologie pratique, elle est titulaire de la chaire Rodhain.

Jean-Marie Martin : Coordinateur du réseau Saint-Laurent (qui rassemble des groupes chrétiens partageant un chemin de foi avec et à partir de personnes en situation de pauvreté ou d’exclusion- – Secours Catholique Caritas France.

Etienne Grieu : Jésuite, enseignant en théologie au Centre Sèvres, il travaille sur les questions de la pastorale en monde populaire.

Bertrand Cassaigne : Jésuite, membre du CERAS, il travaille sur les questions de vie sociale. Il est également rédacteur en chef-adjoint de la revue « Projet ».

Bertrand Hériad-Dubreuil : Jésuite, directeur du CERAS, il participe au développement de la pastorale populaire de Saint Ouen (95).

Jean-Claude Caillaux : ATD Quart-Monde

Participation ouverte à tous, sur inscription

Journées en Fraternité : les conférences

4 conférences auront lieu à Lorient, Vannes, Sainte Anne d’Auray et Pontivy. 

  • Samedi 21 novembre à Lorient
    « Grandir en accompagnant des personnes en fragilité » – Par Gwennola Rimbaut
    20h30 – Auditorium Cercle St Louis – 11 place Anatole Le Bras

Enseignante à la faculté de théologie d’Angers en théologie pratique, Gwennola Rimbaut est titulaire de la chaire Rodhain.

  • Dimanche 22 novembre à Sainte Anne d’Auray
    « Territoires, fraternité, solidarité » – Par Bertrand Cassaigne, du CERAS
    9h45 – Sanctuaire de Sainte Anne d’Auray – salle Keriolet

Jésuite, membre du CERAS, Bertrand Cassaigne travaille sur les questions de vie sociale. Il est également rédacteur en chef-adjoint de la revue « Projet ».

  • Lundi 23 novembre à Vannes
    « De la solidarité à la fraternité » Par Bertrand Hériard Dubreuil, directeur du CERAS
    20h30 – Maison du Diocèse – 55 rue Mgr Tréhiou

Jésuite, directeur du CERAS, Bertrand Hériard Dubreuil participe au développement de la pastorale populaire de Saint Ouen (95).

  • Lundi 23 novembre à Pontivy
    « Signes et lieux d’espérance face à la précarité » – Par Bertrand Cassaigne, du CERAS
    20h30 – Salle Ste Jeanne d’Arc – rue Théodore Botrel

Jésuite, membre du CERAS, Bertrand Cassaigne travaille sur les questions de vie sociale. Il est également rédacteur en chef-adjoint de la revue « Projet ».

Journées de la Fraternité

cap fratEn Morbihan, avec les fragilités qui sont les leurs, des hommes et des femmes osent tous les jours la fraternité : en groupe, au sein d’une association,  dans une communauté, etc. Sous l’impulsion de ces « mendiants » de fraternité, des projets voient le jour, afin de vivre en frères et de partager avec les plus fragiles. Forts de ces expériences au quotidien, l’équipe de « Diaconie 56 » et le Centre spirituel de Penboc’h ont monté un projet détonant : des journées en Fraternité, pour provoquer des rencontres, comme autant de chances. 

Elles se dérouleront du 20 au 24 novembre prochain, avec en point d’orgue le dimanche 22 novembre où le Centre de Penboc’h se transformera en un immense « creuset » de fraternité, bouillonnant de fragilités, débordant de chances.

Logo_diaconie_56

Contact

Diaconie 56
07 86 00 49 13
diaconie56@orange.fr

  • Journée-Évènement : dimanche 22 novembre à Penboc’h      En savoir plus
  • 4 conférences à Lorient, Vannes, Sainte Anne d’Auray et Pontivy     En savoir plus
  • Deux jours d’échanges, de réflexion et de partage : les 23 et 24 novembre  En savoir plus

A l’approche du Jubilé de la Miséricorde, c’est une invitation à « nous laisser toucher, en nouant des relations, en tissant-retissant des liens dont le monde a besoin », insiste le Père Hervé Perrot, délégué diocésain à la Diaconie. « Le visage du cœur miséricordieux du Père, c’est le Christ qui nous invite à faire preuve nous-même  des œuvres de miséricorde : reconnaître la fragilité comme une chance, comme le lieu de la rencontre avec l’autre et le « tout autre », Dieu, qui nous attend au cœur de nos fragilités ».

Appel aux dons

Cet évènement ambitieux représente un coût, en particulier pour ceux qui y participeront et qui disposent de faibles moyens. Vous pouvez les aider en faisant un don : 20 €, 40 €, 100 €, … Selon vos possibilités, soutenez les Journées en Fraternité.
Rappel : Si vous êtes imposable, vous pourrez déduire de votre impôt sur le revenu 66% du montant de votre don (dans la limite de 20% de votre revenu imposable)

  • Pour cela, vous pouvez télécharger et imprimer  Dépliant + bon de soutien
    (Chèque à l’ordre de « Association Diocésaine de Vannes-Fraternité »).
  • Remplir le formulaire ci-dessous puis envoyer votre don par courrier à :

Diaconie56
33 rue Mgr Tréhiou
56 000 Vannes

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Je fais un don de

Hongrie, Autriche, Slovaquie

DEPLIANT PELERINAGES 2016.inddVienne, Budapest, Bratislava, … Sur les pas de Saint Martin, découvrez la richesse d’un patrimoine architectural et populaire qui inspira de nombreux musiciens de renom.

Niché dans les courbes du Danube, Budapest : réputée comme une des plus belles villes du monde, elle est aussi le berceau du christianisme hongrois. Visite de la paroisse natale de Saint Martin.

Ce pèlerinage sera l’exécution d’une œuvre musicale « grandissimo ».

Du 3 au 8 octobre 2016
Accompagnateur : Père Maurice Roger.

 

Misericordes sicut Pater !

SC Cap fraternité 2015 jet (1452)1. Rendons grâce au Père, car Il est bon
in aeternum misericordia eius 
Il créa le monde avec sagesse
in aeternum misericordia eius
Il conduit Son peuple à travers l’histoire
in aeternum misericordia eius
Il pardonne et accueille Ses enfants
in aeternum misericordia eius

2. Rendons grâces au Fils, lumière des nations
in aeternum misericordia eius
Il nous aima avec un cœur de chair
in aeternum misericordia eius
tout vient de Lui, tout est à Lui
in aeternum misericordia eius
ouvrons nos cœurs aux affamés et aux assoiffés
in aeternum misericordia eius

Misericordes sicut Pater !
Misericordes sicut Pater !

3. Demandons les sept dons de l’Esprit
in aeternum misericordia eius
source de tous les biens, soulagement le plus doux
in aeternum misericordia eius
réconfortés par Lui, offrons le
in aeternum misericordia eius
en toute occasion l’amour espère et persévère
in aeternum misericordia eius

4. Demandons la paix au Dieu de toute paix
in aeternum misericordia eius
la terre attend l’Evangile du Royaume
in aeternum misericordia eius
joie et pardon dans le cœur des petits
in aeternum misericordia eius
seront nouveaux les cieux et la terre
in aeternum misericordia eius

Formation à la théologie du Corps

ITC UCO miniatureProposé pour la première fois sur notre diocèse, le programme de certification en théologie du corps débute durant ces vacances de Toussaint. Mis en place par l’Institut de la Théologie du Corps (ITC), en coopération avec l’Institut pontifical Jean-Paul II pour les Études sur le mariage et la Famille, la formation se déroulera à l’Université Catholique de l’Ouest – Bretagne Sud.

La première des trois sessions traitera d’anthropologie fondamentale.
Les cours seront dispensés par :

  • François de Muizon, agrégé de philosophie, Docteur en théologie et chargé de cours à l’Université Catholique de Lyon. Sa thèse, soutenue en 2014, portait sur « Une anthropologie personnaliste du don source philosophique et théologique de l’éthique sexuelle, conjugale et familiale ».
  • Yves Semen, Docteur en philosophie de l’Université de Paris Sorbonne, Professeur à la Faculté Libre de Philosophie (IPC), Président de l’Institut de la Théologie du Corps.

Durant cinq jours, les participants approfondiront « l’homme antique », « l’homme médiéval », « l’homme moderne », « l’homme contemporain » et enfin, l' »anthropologie adéquate ».

La prochaine session se déroulera en avril ; elle visera à transmettre « les fondamentaux de la théologie du corps ».

Rome – Jubilé Miséricorde

DEPLIANT PELERINAGES 2016.inddEn cette année jubilaire, du 22 au 26 février 2016, le service diocésain des pèlerinages nous propose de continuer notre marche  à Rome.

  • En communion avec Pierre, Marie, première dans la foi…
  • Découverte de la Basilique Saint Jean de Latran, « Aux sources de notre baptême ».
  • Se laisser interpeller dans notre foi, car nous sommes tous ambassadeurs de cette foi.

Accompagnateur : Père Gildas Kerhuel.

Contacter le service des pèlerinages

Synode sur la Famille

banners_SINODO-2015-frDepuis le 4 octobre et jusqu’au 25 octobre, le Synode des Évêques est de nouveau réuni autour du Pape François, à Rome sur le thème de « La vocation et la mission de la famille dans l’Église et dans le monde contemporain ». En union avec l’Église universelle, le diocèse de Vannes confie au Seigneur les travaux des Évêques sur ce thème crucial.

Après avoir écouté les défis sur la famille, le Synode entre désormais dans le discernement de la vocation familiale et la réflexion sur la mission de la famille.

Evangélisation, préparation au mariage, fécondité, vie conjugale, éducation, miséricorde envers les familles blessées et fragiles, engagement sociopolitique en faveur de la famille, etc… Le « travail » spirituel et pastoral qui s’ouvre vise à offrir à l’Eglise et au monde contemporain des impulsions pastorales pour une évangélisation renouvelée.

« Demandons au Seigneur de nous accompagner dans le Synode et de guider son Église, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie et de Saint Joseph, son très chaste époux ». (Homélie du Saint Père, dimanche 4 octobre).

Prière à la Sainte Famille

Jésus, Marie et Joseph
en vous nous contemplons
la splendeur de l’amour véritable,
à vous nous nous adressons avec confiance.

Sainte Famille de Nazareth,
fais aussi de nos familles
des lieux de communion et des cénacles de prière,
des écoles authentiques de l’Évangile
et des petites Églises domestiques.

Sainte Famille de Nazareth,
que jamais plus dans les familles on fasse l’expérience
de la violence, de la fermeture et de la division:
que quiconque a été blessé ou scandalisé
connaisse rapidement consolation et guérison.

Sainte Famille de Nazareth,
que le prochain Synode des Évêques
puisse réveiller en tous la conscience
du caractère sacré et inviolable de la famille,
sa beauté dans le projet de Dieu.

Jésus, Marie et Joseph
écoutez-nous, exaucez notre prière.

Amen.

La prière du Monastère invisible

Seigneur Jésus, Toi qui es le Bon Berger,

Prends sous ta bienveillance les familles et les communautés de notre diocèse.

Guide nos prêtres, diacres, religieux, religieuses, laïcs consacrés, missionnaires.

Suscite de nouveaux «ouvriers pour la moisson»

Que tous soient animés du feu ardent de ton Esprit.

Et donne-nous, priants du Monastère Invisible,

la fidélité dans notre engagement.

Amen.