Création artistique par des locataires de la Résidence Intergénérationnelle La Maison Bleue

L’association Habitat et Humanisme Morbihan, créée en 1985 afin d’agir en faveur du logement et de l’insertion des personnes en difficulté, s’inscrit pour le développement de l’accès à la culture et l’ouverture vers l’extérieur, en vue de lutter contre toute exclusion.

Dans ce cadre, les locataires de la résidence intergénérationnelle “la Maison Bleue” à Vannes, ont réalisé des oeuvres artistiques en lien avec des artistes locaux.

Ce projet est né suite à la proposition d’une locataire de la Maison bleue : faire intervenir un artiste afin de les accompagner dans la réhabilitation des murs extérieurs de la résidence.

Sur le principe du « Lâcher-prise », les locataires se sont engagés, avec l’équipe de bénévoles, l’animatrice et l’aide de deux artistes, à repeindre trois murs de la résidence. Cette fresque a été inaugurée lors d’un vernissage mardi 21 septembre 2021 à la Maison bleue de Vannes en présence de Bernard DEVERT, président et fondateur d’Habitat et Humanisme.

Le vernissage a été suivi d’une conférence animée par celui-ci aux Palais des Arts de Vannes : « Construire, un acte de soin”.

Ecoutez l’interview de Bernard Devert au micro de Rcf Sud Bretagne : ” la crise du logement est une crise spirituelle”

En savoir plus sur l’association

Devenez missionnaire avec MEMO !

La Mission étudiante MEMO recherches des missionnaires français pour ses foyers étudiants de Vannes et Lorient. La proposition : donner une année de sa vie pour annoncer le Christ auprès des étudiants bretons.

Les missionnaires – plusieurs arrivent d’Amérique du Sud pour ce service – vivent au milieu des étudiants et se mettent à leur service en assurant le fonctionnement, l’entretien et l’animation de la maison. Missions en binôme sur les campus pendant l’année ou sur les plages l’été, voyages, soirées-débat, vie spirituelle forte, enseignements : une expérience marquante attend les volontaires.

Missionnaires, ils témoignent

Félipe et Andrea sont arrivés en novembre dernier dans une situation sanitaire tendue. Andrea est touchée par la vie communautaire, les partages avec les autres étudiants, l’amitié forte qui peu à peu
les relie les uns aux autres et la découverte de la vie avec Dieu pour certains d’entre eux : « On les a vu de plus en plus souvent à la messe. L’ambiance MEMO fait réfléchir en profondeur. J’ai moi-même beaucoup approfondi ma foi. » Elle a mis en place avec quelques étudiantes une distribution de
panier repas pour les étudiants sans ressources. « Quelques-uns sont ensuite venus aux soirées-débat proposés le mercredi. »

Pour Félipe, « la mission spirituelle est vraiment difficile si on pense y arriver seul. L’accompagnement des aumôniers est un soutien essentiel. » Il apprécie particulièrement les topos du mercredi soir, qui lui ont fait découvrir de façon intellectuelle plusieurs réalités de la foi : « Je peux maintenant transmettre toutes ces connaissances aux étudiants qui ne connaissent pas Dieu. » Pour lui, l’aspect communautaire est une école, un socle pour sa vie d’adulte.
« Tout ce que nous faisons, même les plus petites actions, est une manière de glorifier Dieu, d’être en sa présence. En servant les autres, nous servons Dieu. »

Andrea lance un appel à ceux qui se sentiraient appelés : « Si tu es curieux de vivre une nouvelle expérience , si tu es prêt à sortir de ta zone de confort pour donner un an à Dieu, viens nous rejoindre, ose l’aventure MÉMO ! »

Maison MEMO, ancien Carmel
35 rue Jean Gougaud, 56000 Vannes
Tél: 06 59 33 64 04
Mail: mision.memovannes@gmail.com
Facebook: Memo Vannes


Maison Pierre de Keriolet
12 Rue Corentin le FLoch, 56100 Lorient
Espace Etudiant MEMO: 32 Rue de Lanveur, 56100 Lorient
Tél: 06 59 33 36 84 Mail: mision.memolorient@gmail.com
Facebook: Memo Lorient


Maison MEMO Chiara Luce
24 rue Leperdit Pontivy
Tél: 07 61 90 21 18
Mail: mision.memopontivy@gmail.com
Facebook: Memo Lorient

Les fraternités paroissiales missionnaires

Partager la joie de l’Évangile !

Dans le cadre du projet missionnaire diocésain Christus Vivit, les paroisses sont invitées à mettre en place des « fraternités paroissiales missionnaires ». Ces petits groupes se réunissent à domicile, à une fréquence et pour une durée concertées ensemble. Durant les rencontres, il est proposé de vivre un temps de prière, un temps d’enseignement, un temps d’échange et de partage ainsi qu’un moment convivial (dessert, tisane, …). Une formule souple et de proximité, adaptable à toute paroisse : élancez-vous !

Découvrez le site internet dédié aux fraternités paroissiales missionnaires du Diocèse de Vannes : avec des témoignages en divers lieux du diocèse et des enseignements  « clés en main », …

Deux thèmes sont proposés en 2021-2022 :
> Les attitudes d’amour de Jésus, à travers l’Évangile
> La famille (textes de l’Église)

Lire l’article paru dans Chrétiens en Morbihan n°1512 – septembre 2021

CONTACT
Sœur Agnès-Marie Le Derrien,
coordinatrice du projet missionnaire diocésain
mail : fpm56@diocese-vannes.fr
Par téléphone :  06.64.87.13.19

Rentrée diocésaine : tous disciples missionnaires

Photo 2016

Samedi 11 septembre 2021, à l’occasion de la rentrée diocésaine, une journée de rencontre et partage est organisée à Sainte Anne d’Auray pour tous les bénévoles qui oeuvrent pour l’Eglise.

Monseigneur Centène vous invite :

Programme

9h30 Accueil

10h Intervention de Monseigneur CENTÈNE « De nouvelles structures au service de la mission »

11h MESSE SOLENNELLE

12h30 Repas tiré du sac, apporté par chacun

13h30 ATELIERS ouverts à tous :
● Atelier 1 : « Créer et accompagner des Fraternités missionnaires en paroisse » (animé par le projet missionnaire diocésain ‘Christus vivit’)
● Atelier 2 : au service de « l’animation paroissiale » – correspondants GAP, relais de clochers, conseils pastoraux (animé par service Communication et Art sacré)
● Atelier 3 : au service de la Prière « La liturgie en paroisse » (animé par service Liturgie)
● Atelier 4 : au service de la Parole « Vie sacramentelle et formation » (animé par les services Catéchèse, Catéchuménat et Formation Humaine et Chrétienne)
● Atelier 5 : au service de la Charité « L’attention aux plus petits, aux pauvres et aux malades » (animé par la Diaconie et les servies Santé et Mission universelle)
● Atelier 6 : au service des besoins matériels et financiers (animé par le service Ressources Humaines et la Comptabilité)
● Atelier 7 : « Accueillir et accompagner dans nos paroisses » (animé par le service Famille et la Pastorale du Tourisme et des Loisirs)
● Atelier 8 : « Jeunes, étudiants et vocations » (animé par le Pôle Jeunes, MEMO Mission Etudiante et la pastorale des Vocations)

15h10 Temps commun d’information sur les GAP dans le cadre de la réorganisation des paroisses
15h30 VÊPRES – Envoi

Inscrivez-vous auprès du prêtre de votre paroisse ou en remplissant le formulaire d’inscription ci-dessous

Photo 2019

Vos nom et prénom (obligatoire)

Votre e-mail (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Votre engagement paroissial

Votre adresse

Je serai présent(e) pour l’intervention de l’évêque à 10h ainsi qu’à la messe de11hJe serai absent(e) pour l’intervention de l’évêque à 10h ainsi qu’à la messe de11h

Et l’après-midi, je m’inscris à l’atelier suivant de 13h30 à 15h :

CONDITIONS SANITAIRES :

Pour le matin, dans la basilique – 10h-intervention de Mgr CENTENE puis 11h Messe – ainsi que pour les Vêpres de 15h30 
: pas de demande du passe sanitaire – Mise en place des conditions habituelles pour les temps cultuels, comme en paroisse : masque et lavage des mains au gel hydroalcoolique.

Pour le pique-nique : 
il est prévu qu’il ait lieu en extérieur (repas apporté par chacun). Donc pas d’exigence particulière sinon le respect des distances de précaution.

Pour les ateliers de 13h30 à 15h10
 : passe sanitaire à présenter / port du masque et lavage des mains au gel hydroalcoolique.
Parallèlement aux ateliers, une animation sur la mission et le réaménagement pastoral du diocèse sera proposée dans la basilique pour les personnes sans passe sanitaire.

Ordinations diaconales le 5 septembre prochain

Dimanche 5 septembre 2021, la Basilique de Sainte Anne d’Auray accueillera la célébration d’ordination de quatre diacres en vue du sacerdoce et un diacre permanent.
Gildas Colas des Francs, Thibault de Bruyn, Guillaume Porrot et Matthieu Vannier seront ordonnés diacres en vue du sacerdoce, et Michel Hervy diacre permanent.

Ordinations diaconales 2017

La cérémonie d’ordination se déroulera à 15 h 30 en la Basilique de Sainte-Anne d’Auray.

Retrouvez les portraits des ordinands en vidéo ICI très bientôt.

Gildas
Thibault
Guillaume
Matthieu
Michel

Portraits

Gildas Colas des Francs, 31 ans

Articles parus dans la revue Chrétiens en Morbihan n°1551 de juillet-août 2021

Né à Vannes, j’ai grandi à Ploemeur. Dernier d’une famille de trois enfants, j’ai découvert la foi dès mon enfance par la messe dominicale et le catéchisme à l’école.

Ma vie spirituelle s’est épanouie grâce au scoutisme qui me permettait de vivre chrétiennement de manière incarnée. Je suis sportif, bricoleur, j’apprécie la vie en plein air ; me mettre au service et partager ma vie avec d’autres est un motif de joie.

Après mon collège à Notre-Dame du Ter et mon lycée à saint Louis de Lorient, je suis parti en classe préparatoire à La Flèche au Prytanée pendant deux ans ; j’y ai découvert de nombreux jeunes hommes épanouis et fiers de leur foi. J’ai terminé ma prépa à Nantes où j’ai rencontré le mouvement charismatique ; la joie issue de la relation à Jésus dans l’Esprit-Saint a été une révélation pour moi. J’ai ensuite intégré une école d’ingénieur à Paris au cours de laquelle j’ai pris des responsabilités de chef scout ou de président d’aumônerie, responsabilités qui m’ont aidé dans le discernement de ma vocation à laquelle je réfléchissais déjà quotidiennement depuis le lycée.

La joie et la paix dans le service ecclésial ont été pour moi des signes primordiaux pour percevoir l’appel de Dieu. Après une année de propédeutique à Sainte-Anne-d’Auray, j’ai demandé à entrer au séminaire. J’ai étudié pendant quatre ans au séminaire Saint-Yves de Rennes, j’ai vécu ensuite une année dans les quartiers nord de Marseille pour finalement terminer mon cursus à la paroisse de Muzillac.

« C’est moi qui vous ai choisis » : cette parole de Jésus, reçue après une messe des étudiants à Paris, est consolante pour moi car c’est le Christ qui m’a demandé ce chemin de vie et non l’inverse. La vocation sacerdotale ne faisait pas du tout partie de mes plans, ni dans mon enfance, ni dans mon adolescence. Répondre « Oui » à l’appel ne s’est pas fait sans combats spirituels. Les premières fois, penser à la vocation me faisait peur, accepter d’entendre la question « Veux-tu me suivre dans le sacerdoce ? » a pris plusieurs années mais a, petit à petit, laissé place à une joie authentique.

Thibault de Bruyn, 28 ans

Originaire de Plougoumelen, je suis le dernier d’une famille de cinq enfants. Durant mon enfance, c’est grâce à ma famille enracinée dans la foi, particulièrement mes parents attentifs à me faire découvrir le Christ, que j’ai développé une vie chrétienne sur laquelle j’ai pu m’appuyer pour répondre à l’appel du Seigneur.

Très tôt, je me suis engagé au service de l’autel. C’est là que, pour la première fois, le Seigneur m’a montré ma vocation : je serai prêtre. J’ai laissé mûrir ce désir jusqu’à mes 21 ans où j’ai décidé d’entrer en propédeutique à Sainte-Anne-d’Auray.

J’ai alors été envoyé au séminaire de Notre-Dame-de-Vie en Provence. J’y ai découvert la spiritualité carmélitaine à l’école du bienheureux Marie-Eugène de l’Enfant Jésus. La place privilégiée de l’oraison dans ma formation m’a permis de placer en premier ma relation avec Dieu et d’avancer ainsi sereinement tout au long de mon parcours. Après deux ans d’un premier cycle de philosophie, j’ai été envoyé en mission en Tunisie. Cette année de rencontre avec le monde musulman m’a marqué ; mon amour pour l’Église Universelle a grandi.

J’ai pu constater que la pauvreté des moyens, tant humains que spirituels, ne sont pas un frein à la diffusion de l’Évangile pourvu qu’on se laisse conduire par l’Esprit-Saint. De retour en Provence pour achever un cycle de théologie de trois ans, j’ai été envoyé en insertion pastorale dans la paroisse de Tarascon (Bouches-du-Rhône) où j’ai découvert une vie paroissiale dynamique et une communauté chaleureuse et accueillante.

Enrichi de toutes ces expériences familiales et ecclésiales, je désire aujourd’hui servir le Christ et son Église dans le diocèse de Vannes. C’est en marchant sous la conduite de l’Esprit-Saint, avec tous ceux auprès de qui je serai envoyé, que je compte témoigner de la joie de vivre avec le Christ. Conscient de l’ampleur de la mission, je garde toujours à l’esprit la promesse du Seigneur : « Ma grâce te suffit, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse » (2 Co 12, 9).

Guillaume Porrot, 38 ans

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est guillaume-320x212.jpg

Né en plein coeur de la Bretagne, à Pontivy, j’ai grandi à Saint-Gonnery, dans un foyer chrétien, et une famille aimante, entouré de mes parents, de mon grand-frère et de mes deux petites soeurs. Très souvent, il m’arrivait de prier le chapelet en famille, dans l’oratoire familial. C’est ce qui m’a aidé à approfondir ma relation avec le Christ.

Dès l’âge de huit ans, je savais déjà que je serais prêtre. C’est à ma grande tante religieuse de Kermaria, que je l’ai annoncé pour la première fois. J’ai continué à nourrir ma foi par la prière et quelques activités en paroisse. Tous les ans, je participais à des camps d’été animés par mon institutrice, également animatrice en pastorale.

Durant mes jeunes années, mon emploi du temps était déjà bien rempli : football, musique, pêche, balades en vélo, baignade, etc. Cette vie trépidante et l’attrait pour le grand air m’ont conduit à choisir un métier sur les chantiers du bâtiment et des travaux publics. Après l’obtention d’un BTS en 2004, j’ai exercé dans ce domaine durant près de dix ans. J’ai été confronté à de nouvelles réalités, j’ai dû apprendre à collaborer, à dialoguer en équipe, pour mener ensemble des chantiers de construction.

Alors que je venais d’avoir 31 ans, le Seigneur est venu de nouveau frapper à ma porte. Et c’est après une épreuve familiale, le décès de ma maman en 2014, que j’ai décidé de discerner ma vocation en effectuant les exercices de saint Ignace à la maison Notre-Dame-de-Fatima à Bieuzy-Lanvaux. J’ai alors compris qu’il était temps pour moi de prendre une décision importante.

Je suis entré en propédeutique en 2015 avant d’être envoyé, l’année suivante, au grand séminaire Saint-Yves de Rennes, afin de poursuivre ma formation.
« Si nous manquons de foi, lui reste fidèle à sa parole,
car il ne peut se rejeter lui-même » (2 Tm 2, 13).

Matthieu Vannier, 27 ans

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est matthieu-vanier-320x212.jpg

J’ai eu la grâce de naître à Vannes dans un foyer chrétien qui a fait le choix de mettre Jésus au centre de la vie familiale. Trois mois après ma naissance, nous avons déménagé à Plouharnel. J’ai grandi dans ce beau lieu près de la baie de Quiberon où se trouvent nos racines familiales.

Je suis l’aîné d’une famille de quatre enfants (un frère et deux soeurs). Nous avons vécu beaucoup de belles choses ensemble, du surf à la musique en passant par les beaux voyages en famille. Mais ce que j’ai reçu de meilleur, dans ce milieu porteur, c’est l’amour et la connaissance de Jésus Christ par la messe dominicale et la prière en famille tous les soirs.

Dans ce terreau, le Seigneur m’a appelé pour la première fois à l’âge de 14 ans. J’ai d’abord gardé ce secret en moi, tout en le mûrissant dans la prière, puis j’ai décidé d’y répondre en intégrant le foyer Saint-Jean-Paul-II à Sainte-Anne-d’Auray, pour mon année de Terminale. Ayant fait le choix de suivre le Christ sur ce beau chemin du sacerdoce, je n’avais néanmoins pas encore le courage de l’assumer devant les autres.

Après un bac littéraire, j’ai donc commencé des études de psychologie à l’IPC, à Paris. Au milieu de mes études, l’appel à la consécration est devenu plus intense. Je suis alors entré en année de discernement (propédeutique) à Sainte-Anne-d’Auray. Monseigneur Centène m’a ensuite envoyé étudier au séminaire de Notre-Dame- de-Vie à côté d’Avignon.

Après un premier cycle de philosophie (2 ans), j’ai été envoyé en stage comme éducateur aux Apprentis d’Auteuil pendant 8 mois, en insertion dans la paroisse de Gourin pendant les week-ends. J’ai terminé mon année en découvrant la vie à la ferme à Pontivy pendant 2 mois. Pendant cette année de stage, j’ai commencé à apprendre le Breton avec une motivation grandissante. Je suis ensuite retourné au séminaire pour le cycle de théologie (3 ans) à la fin duquel j’ai obtenu le baccalauréat canonique. J’ai ensuite été envoyé sur la paroisse de Pontivy pour une année de pastorale. Au cours de cette année, je suis devenu pompier volontaire à la caserne de Pontivy.

J’ai eu la joie d’être appelé à l’ordination diaconale en vue du sacerdoce par notre évêque. L’année prochaine je poursuivrai mes études au séminaire Saint -Yves de Rennes une semaine par mois, tout en continuant ma mission au sein de la communauté paroissiale de Pontivy.

Michel Hervy, 54 ans

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est Michel-Hervy-2-243x240.jpg

Originaire d’Herbignac (diocèse de Nantes), j’y ai effectué mes études secondaires avant de partir à Saint-Nazaire et à Nantes où j’ai suivi un enseignement universitaire en vue de l’obtention d’une maîtrise en histoire. Après mon service militaire sur la base aérienne de Reims, j’ai eu la joie de pouvoir exercer la belle vocation d’enseignant au collège Saint-Jean-Baptiste de Guérande pendant dix ans, avant de devenir adjoint-administratif auprès de l’Éducation nationale. Cette dernière fonction m’a, au gré des mutations, fait occuper des postes successifs à Angers, Nantes, puis dans des établissements scolaires de la région nazairienne. Je suis actuellement en fonction à la cité scolaire Quéral de Pont-Château.

Du fait de mon retour dans ma région natale en 2011, j’habite à Férel (doyenné de La Roche-Bernard), paroisse qui est, avec celles de Camoël et Pénestin, la région d’origine de ma famille maternelle. C’est là qu’en 2015, mon recteur m’a demandé de discerner en vue du diaconat permanent. J’ai accepté d’entamer la formation et, en parallèle, de suivre les cours du DUET à l’antenne d’Arradon de l’Université Catholique de l’Ouest.

Ce jour est pour moi l’occasion de rendre grâce à Dieu pour tous ces visages qui ont jalonné ma vie, mon parcours professionnel et mon pèlerinage dans la foi. Mes parents, mes éducateurs, mes amis d’université, mes collègues de travail de l’Enseignement catholique et de l’enseignement d’État, mes chers amis prêtres qui sont, tout spécialement aujourd’hui, le visage de la fidélité et de la confiance…

Oui, je rends grâce à Dieu pour tous ces visages de l’amitié et de l’exigence. Pour ceux qui, éloignés de la foi, ont su garder au fond de leur coeur l’affection qu’ils me portent et manifester un infini respect pour mes choix. Pour ceux aussi qui ont apaisé mon coeur et ouvert en grand la porte de l’Église. Pour la source qui jaillit au plus profond de moi de tous ces enseignements, de tous ces enthousiasmes, de tous ces témoignages reçus pendant ces années. Pour ce désir d’aimer et de voir le Seigneur qui creuse encore mon coeur.

Les noms qui suivent ne vous diront peut-être rien, ils sont pour moi ceux qui évoqueraient le mieux ce que je suis… Monsieur l’abbé Robert Cornet, Soeur Augustine Boullard, Monseigneur Gaston Lequimener, Soeur Hildegarde-Yveline Bernard, Monsieur l’abbé Pierre-Yves Bugel… D’auprès de Dieu, ils sont avec nous en ce jour.

Et si l’Église m’appelle aujourd’hui à son service, que le Seigneur me fasse la grâce, en toute humilité, de n’oublier aucun de ses bienfaits et de me souvenir toujours de sa fidélité.

Communiqué CEF et CORREF – Suite à la remise du rapport de la CIASE à l’Eglise de France

REMISE DU RAPPORT DE LA CIASE À L’ÉGLISE DE FRANCE Paris, mardi 05 octobre 2021 
Honte, gratitude, détermination.

Au nom de la Conférence des évêques de France et de la Conférence des Religieux et Religieuses de France, nous avons reçu aujourd’hui le rapport rédigé par la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE) que nos Conférences avaient demandé à M. Jean-Marc Sauvé, vice-président honoraire du Conseil d’État, de présider, constituer et piloter.

Nous voulons avant tout remercier M. Sauvé et l’ensemble de la commission, ainsi que les équipes qu’elle s’est adjointes, pour leur immense et indispensable travail. Nous mesurons combien il a pu éprouver chacune et chacun. Ses résultats sont extrêmement lourds. Ils montrent une réalité effroyable que nous ne pouvions imaginer en termes de nombre de victimes, de pourcentage de prêtres et religieux auteurs de ces crimes, de défaillances qui ont rendu possible que certains parviennent à sévir durant des décennies et que si peu soient poursuivis.

Devant tant de vies brisées, souvent détruites, nous avons honte et sommes indignés.

Notre pensée et notre immense peine, comme femmes et hommes, comme évêques ou supérieures et supérieurs d’instituts religieux, vont avant tout aux personnes victimes ; celles qui ont pu parler, celles qui n’ont pu le faire encore ou ne le pourront jamais et celles qui sont mortes. Rien ne peut justifier qu’elles n’aient pas été entendues, crues, soutenues, ni que la plupart des coupables n’aient pas été signalés et jugés.

Nous mesurons plus que jamais le courage des personnes victimes qui ont osé parler et nous exprimons notre profonde reconnaissance à celles et ceux qui ont accepté de travailler à nos côtés.

Nous redisons solennellement notre détermination à mettre en œuvre les orientations et les décisions nécessaires afin qu’un tel scandale ne puisse se reproduire. Nous remercions vivement celles et ceux qui nous y aident.

Nous savons que le chemin est encore long pour espérer mériter le pardon des victimes et qu’il nous faut « faire nos preuves ».

Nos deux conférences, celles des évêques et celle des religieuses et religieux, vont chacune étudier ce rapport et l’ensemble des 45 recommandations de la CIASE. L’assemblée plénière des évêques et l’assemblée générale de la CORREF qui se tiendront au mois de novembre permettront d’adopter les mesures qui paraîtront justes et nécessaires en fonction des décisions déjà prises par chacune de nos conférences. 

Nous encourageons vivement l’ensemble de l’Église catholique en France, paroisses, mouvements, communautés religieuses, etc., à prendre connaissance du rapport de la CIASE, aussi douloureux soit-il, et à inviter leurs membres à en parler les uns avec les autres. C’est là notre devoir moral pour les personnes victimes et leurs proches et aussi pour les générations à venir : regarder cette terrible réalité pour pouvoir ensemble y faire face et travailler à une Église plus digne de l’humanité et du Christ qu’elle annonce. 

Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, président de la Conférence des évêques de France
Soeur Véronique Margron, op, présidente de la Conférence des religieux et religieuses de France

Télécharger le communiqué

Centenaire du couronnement de Notre-Dame de Quelven

Dimanche 15 août 2021, en la fête de l’Assomption, sera commémoré le centenaire du couronnement de la Vierge ouvrante de Quelven. Il demeure une cinquantaine de ces Vierges dans le monde, dont trois en Bretagne.

Cette vierge à l’enfant en bois doré du XVIe siècle porte une couronne, comme son fils, et un sceptre avec une fleur de lys.

Chaque 15 août, lors du Grand Pardon cette statue se métamorphose… La statue est également ouverte exceptionnellement dans le cadre des Jeudis de Quelven.

GRAND PARDON 15 août 2021

Messe en breton à 9 h 30.
Messe du pardon célébrée par Monseigneur Centène à la Scala sancta à 11 h.
Chapelet à 14 h, célébration mariale, descente de l’ange et feu de joie. Salut du Saint-Sacrement à 15 h.
Contact : 02 97 27 73 64

Irène de Château-Thierry, de la commission diocésaine d’art sacré, présente les trésors et mystères du Sanctuaire de Notre-Dame de Quelven, qui fut autrefois le plus important site de pèlerinage du diocèse.

Scholè Disciples-Missionnaires

2 parcours : Missions & Transmission avec 5 journées et Clés pour la mission sur 9 cours

  • Parcours Missions & Transmission : 4 journées identiques de 9 h à 16 h, les mardis sur Lorient et les jeudis sur Vannes. Et 1 journée pour une mise en situation d’évangélisation à coordonner avec les pasteurs des doyennés.
Missions & TransmissionVannes
(Montcalm,

parking rue des Ursulines)
Lorient
(Eglise du Sacré Coeur – Salle Béthanie,
20 rue François Le Levé)
Journée 1
1. Histoire du diocèse
2. Christologie
3. Père de l’Eglise : St Augustin
Jeudi
18 novembre
Mardi
23 novembre
Journée 2
4. Philosophie de la nature
5. Philosophie de l’homme
6. Art Chrétien
Jeudi
2 décembre
Mardi
7 décembre
Journée 3
7. Foi et Raison
8. A l’école de Jésus-Christ, maître et pédagogue
9. Liturgie
Jeudi
13 janvier
Mardi
18 janvier
Journée 4
10. Ethique
11. Devenir Disciple-Missionnaire
12. Evangéliser sur les réseaux sociaux
Jeudi
3 mars
Mardi
8 mars
Journée 5
Mise en situation d’évangélisation sur vos secteurs
Jeudi 5 mai
à voir en fonction des pasteurs
Mardi 17 mai
à voir en fonction des pasteurs
  • Parcours Clés pour la mission : 9 cours les samedis, de 9 h 30 à 11 h 30, répartis sur 4 lieux : Lorient (Cercle Saint Louis, 11 place Anatole Le Braz), Ploërmel (Frères de Ploërmel, 1 bd Foch), Vannes (Montcalm, parking rue des Ursulines) et Pontivy (Lycée Jehanne d’Arc, 6 rue Théodore Botrel)
Clés pour la mission Dates Lieux
1. Qui est l’homme ?Samedi 20 novembreLorient
2. Devenir disciple missionnaireSamedi 4 décembre Lorient
3. Evangéliser par les réseaux sociauxSamedi 8 janvierPloërmel
4. Histoire du diocèseSamedi 29 janvierPloërmel
5. Attitudes du missionnaireSamedi 26 févrierVannes
6. Une semaine missionnaire en paroisseSamedi 12 marsVannes
7. Fraternités paroissiales missionnairesSamedi 2 avrilPontivy
8. Diversité dans la missionSamedi 7 maiPontivy
9. Patrimoine, pardons, pèlerinages pour la missionSamedi 21 maiPontivy

Scholè Liturgie et sacrements

2 parcours : Catéchuménat sur 10 cours et Liturgie avec 4 cours et 5 ateliers

Les 4 premiers cours sont communs aux 2 parcours : Catéchuménat Ados & Adultes et Liturgie. Ils sont donnés à Vannes (Montcalm, parking rue des Ursulines), les jeudis de 18 h à 20 h.

  1. Evangéliser dans le monde d’aujourd’hui (jeudi 25 novembre)
  2. Qui est l’homme ? (jeudi 9 décembre )
  3. Théologie et cohérence des sacrements (jeudi 6 janvier)
  4. Art de célébrer (jeudi 20 janvier)
  • Les participants rejoignent ensuite leur parcours en fonction de leur choix : les 2 parcours pour le catéchuménat sont donnés les mêmes jours, aux mêmes heures de 18 h à 20 h, à Locminé (rue Jean-Marie de Lamennais, parking du cinéma).
Catéchuménat Adolescents Dates Catéchuménat Adultes
5. Introduction au catéchuménat :
Esprit et spécificités
Jeudi
24 février
5. Introduction au catéchuménat :
Esprit et spécificités
6. Accueil et accompagnementJeudi
24 mars
6. Accueil et accompagnement
7. Accompagnement et catéchèseJeudi
7 avril
7. Accompagnement et catéchèse
8. Rituel d’initiation des Adultes (RICA)
et ressources pédagogiques
Jeudi
28 avril
8. Dynamique et gradualité de l’initiation chrétienne
9. Mise en oeuvre des principaux ritesJeudi
12 mai
9. Mise en oeuvre des principaux rites
10. Accompagnement après les sacrementsJeudi
2 juin
10. Accompagnement après les sacrements
  • Pour les parcours Liturgie, les ateliers sont donnés sur le sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray, pendant 5 samedis : 29 janvier, 5 mars, 26 mars, 30 avril et 21 mai, de 13 h 45 à 17 h 30. Chaque participant choisira un atelier sur les 13 possibilités. Lors de l’inscription, il doit indiquer deux ateliers par ordre de préférence (le maintien des ateliers dépendra du nombre d’inscrits)
  1. L’art d’être en équipe liturgique
  2. L’art d’être sacristain ou sacristine
  3. L’art de fleurir
  4. L’art d’encadrer des servants et servantes
  5. L’art d’accompagner au baptême
  6. L’art d’animer les assemblées
  7. L’art d’animer des obsèques
  8. L’art de chanter les psaumes
  9. L’art de chanter en breton
  10. Solfège, chanteurs débutants
  11. Cours de chant collectif
  12. Organiste : l’art d’accompagner
  13. Initiation à la direction
  • Pour ceux qui n’ont pas encore suivi la formation aux Rites de la Messe, elle est fortement recommandée pour s’inscrire aux ateliers ci-dessus. Deux formules au choix :
  1. 4 samedis (les 29 janvier, 5 et 26 mars et 30 avril), de 9 h à 12 h, au sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray
  2. Ou 2 jours (les 4 et 5 juillet 2022), de 9 h à 17 h 30, à Vannes (Montcalm, parking rue des Ursulines)

Scholè Prendre soin

8 cours

Les 4 premiers cours sont communs aux 3 parcours, de 18 h à 20 h, donnés simultanément sur les 2 sites, : Vannes (Montcalm, parking rue des Ursulines) et Lorient (Cercle St Louis, 11 place Anatole Le Braz). L’un en présentiel et l’autre en visio, en fonction des intervenants.

Les participants rejoignent ensuite leur parcours en fonction des spécificités : Santé & Accompagnement, Charité & Fraternité et Missions & Migrations

  1. Qui est l’homme ? (Vannes-Lorient, mar. 9 nov.)
  2. Besoins spirituels et religieux de la personne (Vannes-Lorient, mar. 7 déc.)
  3. parler de la souffrance : interdit ? (Vannes-Lorient, mar. 4 janv.)
  4. Cheminer avec les personnes en fragilité (Vannes-Lorient, mar. 1er fév.)
Parcours Santé & AccompagnementParcours Charité & Fraternité et Missions & Migrations
5. Handicaps : des mots pour le dire, des comportements pour le vivre (Vannes-Lorient, mar. 8 mars)5. Accueillir, écouter, soutenir, accompagner humainement et spirituellement
(Vannes, Eglise St Vincent Ferrier- mar. 8 mars)
6. Questions éthiques autour de la fin de vie (Vannes-Lorient, mar. 5 avril)6. Soutien des communautés et liens avec les paroisses
(Lorient, Espace Saint Phélan, mar.5 avril)
7. Besoin spirituel et laïcité dans les établissements publics de santé (Vannes-Lorient, mar. 3 mai)7. Pauvreté, évolution et migrations
(Sainte Anne d’Auray, mar. 3 mai)
8. accompagner les personnes en fin de vie : soignants, familles, aumôneries .. .(Vannes-Lorient, mar. 7 juin)8. Sensibilisation des communautés et donner de son temps
(Vannes, Espace Montcalm, mar.31 mai)

Scholè Patrimoine et Art sacré

4 cours + 4 ateliers

  1. Évangéliser dans le monde d’aujourd’hui (Ploërmel – merc. 17 nov.)
  2. Qui est l’homme ? (Ploërmel – merc. 1er déc.)
  3. Art de célébrer (Ploërmel – 15 déc.)
  4. Lecture symbolique des églises (Ploërmel – 5 janv.)

Les 4 ateliers suivants sont les samedis matin de 9 h à 12 h. Et vous pouvez apporter votre pique-nique pour partager un temps de convivialité.

  1. Pourquoi ouvrir les édifices religieux ? (Kernascléden – sam. 29 janv.)
  2. Responsabilités et sécurité, (La Roche-Bernard – sam. 26 mars)
  3. Donner des clés pour découvrir, (BaudGuénin – sam. 30 avril)
  4. Accueillir des évènements culturels, (Belle-Îlesam. 21 mai)

Scholè Famille et Transmission

9 cours et 1 atelier

Les 4 premiers cours sont communs aux 2 parcours : Couple & Mariage et Education & Transmission.

Ils seront donnés 2 fois :

  • Les jeudis, de 20 h à 22 h, simultanément sur les 3 sites : Vannes, Ploërmel et LorientL’un en présentiel et les autres en visio, en fonction des intervenants.
  • Les samedis, de 9 h 30 à 11 h 30, au sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray (sauf le premier cours).
    Une garderie y sera prévue. Prévenir longtemps à l’avance les organisateurs. MERCI
1. La famille hier, aujourd’hui et demain à la lumière d’Amoris LaetitiaJeudi 18 novembreVannes -Ploërmel-Lorient simultanément
2. Hommes et Femmes, appelés à aimer. Amour et vérité se rencontrent.Samedi 27 novembre
Jeudi 2 décembre
Ste-Anne-d’Auray
V-Pl-L simultanément
3. Hommes et Femmes appelés à aimer. Amour et vérité se rencontrent. SuiteSamedi 11 décembre
Jeudi 16 décembre
Ste-Anne-d’Auray
V-Pl-L simultanément
4. Transmettre aujourd’huiSamedi 8 janvier
Jeudi 13 janvier
Ste-Anne-d’Auray
V-Pl-L simultanément

Ensuite chaque participant rejoint le parcours de son choix.


Pour le parcours Couple & Mariage,
plusieurs possibilités
de lieux et de jours.
Les samedis, une garderie y sera prévue. Prévenir longtemps à l’avance les organisateurs. MERCI
Pour le parcours Famille & Transmission, tout se passe au sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray. Une garderie y sera prévue. Prévenir longtemps à l’avance les organisateurs. MERCI
Couple & Mariage Famille & Transmission
5. Sexualité : un bonheur et un défi
(Vannes-Ploërmel-Lorient, jeudi 20 janvier)
(Ste-Anne-d’Auray, sam. 22 janvier)
5. Homme et Femme,
chemin de croissance
(Ste-Anne-d’Auray,
sam. 22 janvier)
6. Crises, conflits …. et reconstruction
(Ste-Anne-d’Auray, sam. 26 février)
(Vannes-Ploërmel-Lorient, jeudi 3 mars)
6. Homme et Femme,
chemin de croissance, suite
(Ste-Anne-d’Auray,
sam. 26 février)
7. Sacrement de mariage : histoire et actualité
(Ste-Anne-d’Auray, sam. 19 mars)
(Vannes-Ploërmel-Lorient, jeudi 24 mars)
7. Parler d’amour aux enfants et aux jeunes
(Ste-Anne-d’Auray,
sam. 19 mars)
8. Liturgie du mariage chrétien
(Ste-Anne-d’Auray, sam. 2 avril)
(Vannes-Ploërmel-Lorient, jeudi 7 avril)
8. Les jeunes, il y’a de la joie !
(Ste-Anne-d’Auray,
sam. 2 avril)
9. Pour un mariage valide : les 4 piliers et la déclaration d’intention
(Ste-Anne-d’Auray, sam. 14 mai)
(Vannes-Ploërmel-Lorient, jeudi 19 mai)
9. Eveiller à l’intériorité
(Ste-Anne-d’Auray,
sam. 14 mai)
10. Ateliers
(Ste-Anne-d’Auray, sam. 11 juin)
10. Ateliers
(Ste-Anne-d’Auray, sam. 11 juin)