5ème dimanche de carême, 21 mars 2021, EF

Le Carême, 40 jours pour se rapprocher de Dieu et de nos frères !

5ème dimanche de Carême – Dimanche 21 mars 2021

Jésus dit : « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. » Ainsi Jésus accepte de mourir pour nous donner la vie. « Celui qui m’aime, qu’il me suive ! »
D’après Jn 12, 20-33

Activités

.

o Colorie le dessin du chemin du Carême.
o La germination
 Mets un morceau de coton dans un pot de yaourt transparent.
 Dépose quelques graines de lentilles sur le coton.
 Humidifie ce coton régulièrement et au bout de quelques jours, les graines de lentilles vont lever !

Prière

Pour mieux vivre cette rencontre avec Jésus, tu peux commencer le temps de prière par un chemin du silence. (D’après Cadeaux de Dieu, mystère « Viens dans ma maison »)

Seigneur, donne-moi d’être comme Toi,
Un grain de blé qui va porter du fruit.
Amen

.

Les textes sont extraits de « La Bible illustrée des petits » de Mame et de AELF. Les images viennent des « Mille images » de JF Kieffer et de Marie.R – Bricolage Pinterest

Le coin caté pour la saint Joseph

Afin de fêter la solennité de Saint Joseph avec les enfants, le service national de la catéchèse (SNCC) propose de vivre une célébration.

Prendre la route avec Saint Joseph

Cette célébration peut être vécue à l’église, avec les enfants, les jeunes, les familles, les catéchumènes, catéchistes et accompagnateurs. Elle se veut très simple pour tenir compte des consignes données en matière sanitaire.
Elle s’inscrit dans la demande du pape François de dédier cette année à saint Joseph et est inspirée de sa lettre Apostolique Patris corde (Avec un coeur de père).

Compléter par des vidéos

Joseph, un homme juste voir la vidéo ICI

Les enfants en parlent, voir la vidéo ICI

la Bible : annonciation à saint Joseph, voir la vidéo ici

Et pour bien vivre la fête de saint Joseph,
pour tous, suivre le lien ICI

CARÊME 2021 : UNE COURTE MÉDITATION POUR CHAQUE JOUR

Au début de chaque eucharistie, l’antienne d’ouverture donne toute la tonalité de la célébration du jour. Laissons-nous conduire par ce que ces antiennes nous enseignent tout au long de ce Carême. Chaque jour retrouvez ici l’antienne de la messe suivie d’une méditation courte proposée par une personnalité de l’Eglise.

Préparé par le père Georges-Henri Pérès

Dimanche 21 mars

5ème dimanche de Carême

“Rends-moi justice,
ô mon Dieu,
défends ma cause
contre un peuple sans foi ;
de l’homme qui ruse et trahit,
libère-moi ;
c’est toi, Dieu,
ma forteresse.”

Ps 42, 1-2

.

.

Dans la supplique, l’orant se lamente et décrit sa situation d’angoisse, de danger, de désolation, ou bien, comme dans les psaumes pénitentiels, il confesse sa faute, le péché, en demandant d’être pardonné. Il expose au Seigneur son état de besoin dans la certitude d’être écouté, et cela implique une reconnaissance de Dieu comme bon, désireux du bien et « amant de la vie » (cf. Sg 11, 26), prêt à aider, sauver, pardonner.

Benoît XVI – Audience du 22 juin 2011

Carême 2021 : une courte méditation pour chaque jour – 5ème semaine

Au début de chaque eucharistie, l’antienne d’ouverture donne toute la tonalité de la célébration du jour. Laissons-nous conduire par ce que ces antiennes nous enseignent tout au long de ce Carême. Chaque jour retrouvez ici l’antienne de la messe suivie d’une méditation courte proposée par une personnalité de l’Eglise.

Préparé par le père Georges-Henri Pérès

Retrouvez les méditations de carême :
1ère semaine de Carême
2ème semaine de Carême

3ème semaine de Carême
4ème semaine de Carême

5ème semaine de Carême

Dimanche 21 mars
5ème dimanche de Carême

Lundi 22 mars

Mardi 23 mars

Mercredi 24 mars

Jeudi 25 mars

Vendredi 26 mars

Samedi 27 mars

CARÊME 2021 : UNE COURTE MÉDITATION POUR CHAQUE JOUR

Au début de chaque eucharistie, l’antienne d’ouverture donne toute la tonalité de la célébration du jour. Laissons-nous conduire par ce que ces antiennes nous enseignent tout au long de ce Carême. Chaque jour retrouvez ici l’antienne de la messe suivie d’une méditation courte proposée par une personnalité de l’Eglise.

Préparé par le père Georges-Henri Pérès

Samedi 20 mars

Eglise ND-de-l’Assomption, Locmaria, Belle-Ile

.

“Les angoisses de la mort
M’entouraient,
Les douleurs des enfers
M’étreignaient ;
Dans mon épreuve,
J’appelai le Seigneur ;
De son temple saint,
Il a entendu ma voix.”

Ps 17, 5a.6a.7a.c

.

.

.

La foi que nous professons en la résurrection nous porte à être des hommes d’espérance, et non de désespoir, des hommes de la vie et non de la mort, car la promesse de la vie éternelle enracinée dans l’union au Christ ressuscité nous console.Cette espérance, rallumée en nous par la Parole de Dieu, nous aide à prendre une attitude de confiance face à la mort : en effet, Jésus nous a montré qu’elle n’est pas le dernier mot, mais l’amour miséricordieux du Père nous transfigure et nous fait vivre la communion éternelle avec lui.

François – Homélie du 3 novembre 2017

CARÊME 2021 : UNE COURTE MÉDITATION POUR CHAQUE JOUR

Au début de chaque eucharistie, l’antienne d’ouverture donne toute la tonalité de la célébration du jour. Laissons-nous conduire par ce que ces antiennes nous enseignent tout au long de ce Carême. Chaque jour retrouvez ici l’antienne de la messe suivie d’une méditation courte proposée par une personnalité de l’Eglise.

Préparé par le père Georges-Henri Pérès

Vendredi 19 mars

Solennité de Saint Joseph

@Paroisse Locmariaquer

.

.

“Voici le serviteur
Fidèle et avisé
Que le Seigneur
A placé à la tête
De sa famille.”

Lc 12, 42

.

.

.

.

Le silence de saint Joseph est un silence empreint de contemplation du mystère de Dieu, dans une attitude de disponibilité totale aux volontés divines. En d’autres termes, le silence de saint Joseph ne manifeste pas un vide intérieur, mais au contraire la plénitude de foi qu’il porte dans son cœur, et qui guide chacune de ses pensées et chacune de ses actions. Un silence grâce auquel Joseph, à l’unisson avec Marie, conserve la Parole de Dieu, connue à travers les Écritures Saintes, en la confrontant en permanence avec les événements de la vie de Jésus ; un  silence  tissé de prière constante, prière de bénédiction du Seigneur, d’adoration de sa sainte volonté et de confiance sans réserve à sa providence.

Benoît XVI – angélus du 18 décembre 2005

CARÊME 2021 : UNE COURTE MÉDITATION POUR CHAQUE JOUR

Au début de chaque eucharistie, l’antienne d’ouverture donne toute la tonalité de la célébration du jour. Laissons-nous conduire par ce que ces antiennes nous enseignent tout au long de ce Carême. Chaque jour retrouvez ici l’antienne de la messe suivie d’une méditation courte proposée par une personnalité de l’Eglise.

Préparé par le père Georges-Henri Pérès

Jeudi 18 mars

Chapelle Saint-Quirin – Brech

.

“Joie pour les cœurs
Qui cherchent Dieu.
Cherchez le Seigneur,
Et vous serez affermis,
Recherchez sans trêve
Sa Face.”

Ps 104, 3-4

.

.

.

.

.

La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ la joie naît et renaît toujours. 

Pape François, Exhortation apostolique Evangelii Gaudium 24 novembre 2013

CARÊME 2021 : UNE COURTE MÉDITATION POUR CHAQUE JOUR

Au début de chaque eucharistie, l’antienne d’ouverture donne toute la tonalité de la célébration du jour. Laissons-nous conduire par ce que ces antiennes nous enseignent tout au long de ce Carême. Chaque jour retrouvez ici l’antienne de la messe suivie d’une méditation courte proposée par une personnalité de l’Eglise.

Préparé par le père Georges-Henri Pérès

Mercredi 17 mars

Chapelle de Penvins

“Dieu est Admirable
Dans son temple Saint,
Le Dieu d’Israël,
C’est lui qui Donne
A son peuple
Force et Puissance.
Béni soit Dieu !”

Ps 67, 36

.

.

.

.

.

.

La Parole révélée, l’humanité du Christ et son Église sont les trois expressions les plus grandes de sa manifestation et de son don aux hommes. « Que chacun prenne garde à la façon dont il construit. Les fondations, personne ne peut en poser d’autres que celles qui existent déjà: ces fondations, c’est Jésus Christ » (1 Co3, 10-11), dit saint Paul. Le Seigneur Jésus est la pierre qui soutient le poids du monde, qui maintient la cohésion de l’Église et qui recueille dans une ultime unité toutes les conquêtes de l’humanité. En lui nous avons la Parole et la Présence de Dieu, et de Lui l’Église reçoit sa vie, sa doctrine et sa mission. L’Église ne tire pas sa consistance d’elle-même ; elle est appelée à être signe et instrument du Christ, dans une pure docilité à son autorité et entièrement au service de son mandat.

Benoît XVI – Homélie de la dédicace de la Sagrada Familia – 7 novembre 2010

Samedi Saint – 3 avril 2021

Cliquez sur les icônes !

Ouvrons la bible
Prions
Vivons la fraternité

Ouvrons la bible

Vigile pascale et baptême

« La veillée pascale, en la nuit sainte où le Seigneur est ressuscité, est considérée comme la mère de toutes les saintes veillées. » (missel romain, PGMR n° 21)
La Vigile pascale est la célébration du passage du Christ (mort) de ce monde au Père (résurrection), du jeûne au banquet pascal, de la nuit à la lumière de la vie, du péché à l’Alliance nouvelle.

La Vigile pascale est intimement liée à tout l’itinéraire catéchuménal. La triple immersion du catéchumène au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit fait écho au signe de croix qu’il a reçu sur tout le corps lors de la première étape du baptême, l’entrée en Église. L’appel décisif, deuxième étape, tend vers la Vigile pascale, et les catéchumènes appelés deviendront les « illuminés » de la nuit de Pâques. Au cours de la Vigile pascale, les catéchumènes vivent les derniers rites de l’initiation en recevant les sacrements du baptême, de la confirmation, de l’eucharistie.
C’est pourquoi commence pour eux comme une vie nouvelle dont ils porteront désormais la marque, par la chrismation, signe du don de l’Esprit Saint. La première eucharistie des nouveaux baptisés leur rappelle ainsi – comme elle rappelle à toute l’assemblée – qu’ils n’en ont pas fini d’être initiés par le Christ.
Par sa profession de foi et le rite de l’aspersion, chaque membre de l’assemblée fait également mémoire de son propre baptême,
de son propre commencement, malgré les années de vie chrétienne déjà parcourues.

La Vigile pascale fait donc vivre comme un retour à la source de la foi. Les catéchumènes, et avec eux toute l’assemblée, sont initiés en écoutant les Écritures. Les lectures de la Vigile pascale leur signifient que le projet bienveillant de Dieu ne se limite pas à l’événement de leur conversion, mais qu’il se déploie tout au long de l’histoire du salut.
Les catéchumènes invitent la communauté chrétienne à s’ouvrir à leur présence, à cette nouveauté chrétienne.
■ ■

Cantique d’Isaïe
(Is 12, 2, 4-6)

Exultant de joie,
vous puiserez les eaux
aux sources du salut !
(Is 12, 3)

Voici le Dieu qui me sauve :
j’ai confiance,
je n’ai plus de crainte.

Ma force et mon chant,
c’est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.

Rendez grâce au Seigneur,
proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples
ses hauts faits !
Redites-le :
« Sublime est son nom ! »

Jouez pour le Seigneur,
il montre sa magnificence,
et toute la terre le sait.

Jubilez, criez de joie,
habitants de Sion,
car il est grand au milieu de toi,
le Saint d’Israël.

Veillons, voici la nuit !
Le Christ est la source d’eau vive, la source d’amour qui coule
pour nous dans le baptême. Il a conduit son humanité jusqu’à sa
plénitude en assumant dans son corps notre condition humaine.
Il a fait de la mort un passage rendant l’espérance plus forte que le désespoir.
En Jésus ressuscité, c’est la joie de la vie qui nous est donnée à
jamais. Tout ce que nous pensions perdu renaît en vie nouvelle, une vie plus forte que la mort. En célébrant Pâques, nous célébrons le Christ.
En cette veillée pascale, nous revivifions notre baptême en tant que fils et filles de Dieu, disciples du Ressuscité.
Source : P. Jean Civelli, mars 2016, croire.la-croix .com

Prions

♥ Chemin du silence

Seigneur Jésus,

Nous te prions pour tous les prêtres et consacrés que Tu as appelés pour
annoncer ton Évangile, pour que d’autres entendent ton appel et osent se
lever pour te suivre.

Nous te prions également pour tous ceux qui ne Te connaissent pas, ou qui
sont dans le doute. Ouvre leur coeur et leur esprit pour qu’ils puissent accueillir une parole de vérité et d’amour, et renouvelle tous les baptisés dans la foi de leur baptême pour que le monde perçoive le Dieu qui les habite.

Amen

Vivons la fraternité

Aujourd’hui encore Dieu témoigne de son Alliance avec les hommes comme avec Noé : « Lorsque l’arc apparaîtra au milieu des nuages, je me souviendrai de mon alliance qui est entre moi et vous, et tous les êtres vivants » (Gn 9, 14-15).

La prière d’Alliance nous apprend à reconnaître petit à petit la présence et l’action de Dieu dans notre vie quotidienne, notre manière d’être avec lui… Cette prière nous fait entrer dans une attitude d’éveil et de veille. Elle favorise le renouvellement de l’Alliance avec Dieu au jour le jour dans la
continuité de Pâques, résurrection de notre Seigneur.
Comment ? Pendant un temps assez bref de 10 à 15 minutes, et si possible chaque jour, nous nous tournons vers le Seigneur pour revoir avec Lui notre journée (les évènements et les rencontres).

♥ Se disposer à rencontrer Dieu
“Dire oui” à ce qui a été. Demander à Dieu de considérer notre journée à sa lumière avec ses joies et ses peines, ses échecs et ses réussites. La regarder sans nous focaliser sur
un point, apprendre à la regarder comme lui la regarde, c’est-à dire avec amour.

♥ Lui dire merci
Il s’agit d’éduquer notre regard pour correspondre davantage au regard bienveillant de Dieu. Regarder les appels de Dieu auxquels nous avons répondu, nous réjouir des bonnes choses au travail, à la maison, à la fac, au lycée, à l’école, avec les amis… Nous réjouir pour ce qui a été heureux et bon et en remercier Dieu.

♥ Lui demander pardon
Lorsque notre coeur est rempli de joie pour tous les bienfaits reçus et la bonté de Dieu manifestée, alors nous pouvons percevoir les moments où nous nous sommes détournés de Dieu, où nous nous sommes opposés à son action. Regarder un moment précis de sa journée en se demandant : « Comment ai-je réagi et pour quel motif ? » Les ayant ainsi identifiés, avec la grâce de l’Esprit Saint, il nous faut en demander pardon à Dieu et se réconcilier avec Lui, avec soi-même, avec les autres…

Les pèlerins d’Emmaüs. Arcabas. © OPM

♥ Inventer demain avec Dieu : s’il te plaît
Exprimer à Dieu notre désir de vivre la journée de demain avec Lui. Pensant aux rencontres prévues et aux imprévus possibles, demander grâce, aide, faveur…
Conclure ce dernier temps par une prière d’Église (par exemple le « Notre Père ») qui nous met en relation avec les chrétiens, le peuple de l’Alliance.

La prière des grands-parents

Seigneur Jésus,

EPSON MFP image

Nous venons te confier nos petits-enfants. 
Ils sont notre joie, la promesse de demain et l’espérance de nos cœurs.

Donne-nous de poursuivre auprès d’eux la mission que tu nous as confiée.
Donne-nous un cœur plein de tendresse, pour les accueillir, les comprendre, dialoguer avec eux, les aimer.

Nous te prions avec Marie, ta Mère et notre Mère, avec Joseph son époux, avec Anne et Joachim, tes grands-parents.
Ensemble, animés du souffle de ton Esprit, en communion avec tous les saints, nous sommes ton Église.
Nous contribuons ainsi à l’avènement de ton règne parmi nous.

Toi qui es vivant, avec le Père et l’Esprit-Saint, pour les siècles des siècles.
Amen.

CARÊME 2021 : UNE COURTE MÉDITATION POUR CHAQUE JOUR

Au début de chaque eucharistie, l’antienne d’ouverture donne toute la tonalité de la célébration du jour. Laissons-nous conduire par ce que ces antiennes nous enseignent tout au long de ce Carême. Chaque jour retrouvez ici l’antienne de la messe suivie d’une méditation courte proposée par une personnalité de l’Eglise.

Préparé par le père Georges-Henri Pérès

Lundi 15 mars

Abbaye de Timadeuc

.

“Moi, je mettrai mon Espérance
Dans le Seigneur.
J’exulterai et je me Réjouirai
En ta miséricorde
Car tu as regardé
Ma misère.”

Ps 30, 7b-8

.

.

.

.

.

Quoi que nous fassions, notre existence est pour le Seigneur, c’est là notre espérance et notre titre de gloire. Dans l’Église, la présence de jeunes, de catéchumènes et de nouveaux baptisés est une grande richesse et une source de vitalité pour toute la communauté chrétienne, appelée à rendre compte de sa foi et à en témoigner jusqu’aux extrémités de la terre.

Saint Jean-Paul II – méditation de la veillée baptismale du 23 août 1997

CARÊME 2021 : UNE COURTE MÉDITATION POUR CHAQUE JOUR

Au début de chaque eucharistie, l’antienne d’ouverture donne toute la tonalité de la célébration du jour. Laissons-nous conduire par ce que ces antiennes nous enseignent tout au long de ce Carême. Chaque jour retrouvez ici l’antienne de la messe suivie d’une méditation courte proposée par une personnalité de l’Eglise.

Préparé par le père Georges-Henri Pérès

Dimanche 14 mars

Réjouis-toi, Jérusalem ;
vous tous qui l’aimez,
rassemblez-vous.
Jubilez de sa joie,
vous qui étiez
dans la tristesse ;
alors vous exulterez,
vous serez rassasiés
de consolation.

Is 66, 10-11

.

.

.

Ordinairement, la joie chrétienne est accompagnée du sens de l’humour, si remarquable, par exemple, chez saint Thomas More, chez saint Vincent de Paul ou chez saint Philippe Néri. La mauvaise humeur n’est pas un signe de sainteté : « Éloigne de ton cœur le chagrin » (Qo 11, 10). Ce que nous recevons du Seigneur « afin d’en jouir » (1 Tm 6, 17) est tel que parfois la tristesse frise l’ingratitude de notre part, frise le repli sur nous-mêmes au point que nous sommes incapables de reconnaître les dons de Dieu.

François,
Exhortation apostolique Gaudete et Exultate 19 mars 2018

4ème dimanche de Carême, 14 mars 2021, jeunes

Le Carême, 40 jours pour se rapprocher de Dieu et de nos frères.

4ème dimanche de Carême 14 mars 2021

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Jean Jn 3, 14-21

De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et le Jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Celui qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dénoncées ; mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses oeuvres ont été accomplies en union avec Dieu.

Commentaire : Jésus continue à annoncer que Dieu nous a donné son Fils unique, le Fils de l’homme, pour nous sauver, pour que nous obtenions la vie éternelle. Si nous cherchons à faire le bien autour de nous, si nous croyons et accueillons le don d’amour de Jésus, nous ne serons pas dans les ténèbres. Si nous vivons dans la vérité, dans la justice, alors nous suivons la Lumière, qui est Jésus !

Charade

Mon 1er est « de pommes », « de raisins », « d’orange », de fruits… ; Mon 2nd est le pronom de la 1ère personne du singulier. Mon 3ème est le verbe qui signifie qu’on ne dit pas la vérité
Mon tout, c’est le fait de distinguer le vrai du faux. _ _ _ _ _ _ _ _
(Indice : vous retrouvez ce mot dans l’évangile)

Appropriation d’un verset de l’évangile

« Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. » Regardez la vidéo (7min 46)

Soyez attentif aux gestes de Jésus et à l’attitude de l’aveugle né. Qu’est-ce qui est mis en évidence dans cette guérison ? Commentaire : Jésus fait attention à tout le monde, même aux plus petits aux plus délaissés. Un jour, il s’intéresse à un aveugle de naissance qui mendiait près du Temple de Jérusalem et il fait un miracle : il guérit cet aveugle. Ce qui se passe entre Jésus et cet aveugle est semblable à ce qui se passe dans le coeur de ceux qui suivent Jésus. L’aveugle, quand il va se laver, montre sa confiance en Jésus. Déjà, avant même de voir, il croit que Jésus l’a guéri. Petit à petit, il le reconnaît comme Fils de Dieu et dit : « Je crois, Seigneur ! ». Comme avec l’aveugle, Dieu veut pénétrer notre coeur, nous rendre vivant. Il veut transformer notre vie en une vie plus belle, plus grande, plus lumineuse !

Prions

Chemin du silence

Seigneur, parfois, dans ma vie, tout semble noir et difficile.
J’ai l’impression de marcher dans la nuit.
Jésus, je sais que tu me vois, que tu peux me montrer le chemin,
Que tu peux me guérir.
Aide-moi à me laisser conduire sur ton chemin de lumière !

Sources : idées d’après Cathoutils caté 42, illustrations : J-F Kieffer, Marie R., libre de droit pixabay, Arcabas

4ème dimanche de Carême, 14 mars 2021, CE-CM

Le Carême, 40 jours pour se rapprocher de Dieu et de nos frères !

4ème dimanche de Carême : Dimanche 14 mars 2021

Évangile selon saint Jean 3, 14-21

De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et le Jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Celui qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dénoncées ; mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses oeuvres ont été accomplies en union avec Dieu. »

Commentaire : Jésus continue à annoncer que Dieu nous a donné son Fils unique pour nous sauver. Si nous cherchons à faire le bien autour de nous, si nous croyons et accueillons le don d’amour de Jésus, nous ne serons pas dans les ténèbres. Avoir confiance en Dieu, c’est le laisser vivre en nous, suivre Jésus, c’est marcher vers la lumière !

Activités

o Colorie le dessin de l’Évangile et celui du chemin du Carême.
o Réalise la salière de mon Carême (téléchargeable)
o Regarde la page de la fraternité, fais le choix d’un défi en lien avec ce que tu as découvert sur les actions de cette association
o Remplis la grille ci-dessous !

1.Dieu donne ce qui compte le plus à ses yeux : son …
2. Sentiment de Dieu envers le monde
3. On peut lui échapper en ayant confiance en Dieu
4. Elle est éternelle si nous croyons
5. Il est mort sur la croix
6. Un verbe important qui témoigne de notre confiance en Dieu
7. Animal qui parle à Jésus dans le désert
–> Quel mot repère-tu sous la flèche ? ………………….

Prions

Chemin du silence (voir proposition entrée en Carême)

« Seigneur Jésus, aide-nous à te faire de la place.
Viens libérer notre coeur de tout ce qui nous encombre, de tout ce qui nous empêche de t’aimer et d’être avec toi dans la joie.
Guide-nous, pour que nous soyons davantage attentifs aux autres. »

Vous pouvez aussi reprendre le chant proposé dans la séance « entrée en Carême.

Les textes bibliques viennent de AELF. Les images viennent des « Mille images » de JF Kieffer et de Marie R et les bricolages de Pinterest.

4ème dimanche de Carême, 14 mars 2021, éveil à la foi

Le Carême, 40 jours pour se rapprocher de Dieu et de nos frères !

Les textes sont extraits de « La Bible illustrée des petits » de Mame et de AELF. Les images viennent des « Mille images » de JF Kieffer et de Marie.R – Bricolage Pinterest

4ème dimanche de Carême – Dimanche 14 mars 2021

Jésus est la lumière de Dieu. « Tout homme qui fait le mal déteste la lumière. » « Celui qui agit selon la vérité vient à la lumière de Dieu. »
D’après Jn 3, 14-21

Activités

o Colorie le dessin de ce jour en page 3 !
o Colorie la main Carême avec ses mots pour donner du
bonheur.

Prière

Seigneur, Tu es la lumière.
Je veux dire la vérité pour être avec Toi.
Amen

Archives homélies 2020

Homélie du 8 décembre 2020

Homélie du 1er dimanche de l’Avent – 29 novembre 2020

Homélie du dimanche 22 novembre 2020

Homélie du dimanche 15 novembre 2020

Homélie du dimanche 8 novembre 2020

Homélie de la Messe de la Toussaint 2020

Homélie de la messe d’action de grâce pour le départ des carmélites – 1er octobre 2020

Homélie de la journée de rentrée diocésaine – 19 septembre 2020

Homélie du pardon Notre-Dame du Roncier – 8 septembre 2020

Homélie de l’ordination sacerdotale d’Etienne Portalis – 21 juin 2020

Homélie de la fête de la Pentecôte – 31 mai 2020

Homélie de la solennité de l’Ascension – 21 mai 2020

Homélie du cinquième dimanche de Pâques -10 mai 2020

Homélie du quatrième dimanche de Pâques -3 mai 2020

Homélie du troisième dimanche de Pâques – 26 avril 2020

Homélie du deuxième dimanche de Pâques – 19 avril 2020

Homélie de la Messe de Pâques – 12 avril 2020

Homélie de la Vigile Pascale – Samedi Saint – 11 avril 2020

Homélie de l’office de la Passion – Vendredi Saint – 10 avril 2020

Homélie du Jeudi Saint – 9 avril 2020

Homélie de la Messe chrismale – 7 avril 2020

Homélie de la messe des Rameaux – 5 avril 2020

Homélie du 5ème dimanche de Carême – 29 mars 2020

Homélie du 4ème dimanche de Carême – 22 mars 2020

Homélie du 3ème dimanche de Carême – 15 mars 2020

Homélie du mercredi de la 1ère semaine de Carême 2020

Homélie du mardi de la 1ère semaine de Carême 2020

Homélie Pardon de Sainte Bernadette – 16 février 2020

Homélie de Mgr-Centène – ordination JR Bonhomme le 16 février 2020

3ème dimanche de Carême, 7 mars 2021, jeunes

Le Carême, 40 jours pour se rapprocher de Dieu et de nos frères.

3ème dimanche de Carême 7 mars 2021

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Jean – Jn 2, 13-25

Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de boeufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les boeufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme. »

Commentaire : Jésus est dans le Temple. C’est le lieu où l’on vient prier, rencontrer Dieu. Les marchands ont pris toute la place et ne pensent plus à prier mais seulement à faire du commerce, si bien que Jésus les chasse. Ainsi, il marque l’importance de la rencontre avec Dieu et les autres, plutôt que des choses matérielles. Pendant tout le carême, nous sommes invités à mieux connaître Jésus, pour nous rapprocher de Dieu et de notre prochain par la PRIERE, le PARTAGE et le JEÛNE.

Mots croisés

Verticalement, trouve le Temple dont parle Jésus. Indice : Ensemble, nous sommes celui du Christ ressuscité.

Horizontalement :

  1. Le fait de vendre et d’acheter. Ça se passait dans le temple pour acheter des animaux à sacrifier pour aider à se rapprocher de Dieu.
  2. Les disciples se souviennent de celle des Écritures et de celle de Jésus
  3. C’est grâce à lui que nous sommes tous frères et soeurs.
  4. L’endroit où les Juifs vont prier.
  5. L’endroit du temple de Jérusalem qui représentait la présence de Dieu. Seul le grand prêtre y entrait une fois par an.

Sources : idées d’après Cathoutils caté 42, illustrations : J-F Kieffer, Marie R., libre de droit pixabay, Arcabas

Prions

« Mon Dieu, je ne viens pas Te demander de faire un bon Carême, mais de faire bon moi-même. Je ne viens pas Te demander de m’apprendre à me priver, mais de m’apprendre à aimer. Je ne viens pas Te demander la justice des sacrifices, mais la justice du coeur. Non le mérite mais le pardon, non la pénitence mais la joie, car elle est pauvre. Amen. »

Père Jean Debruynne

3ème dimanche de Carême, 7 mars 2021, CE-CM

Le Carême, 40 jours pour se rapprocher de Dieu et de nos frères !

3ème dimanche de Carême : Dimanche 7 mars 2021

Évangile selon saint Jean 2, 13-25

Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de boeufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les boeufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme.

Commentaire : Jésus est dans le Temple. C’est le lieu où l’on vient prier, rencontrer Dieu. Les marchands ont pris toute la place et ne pensent plus à prier mais seulement à faire du commerce, si bien que Jésus les chasse. Ainsi, il marque l’importance de la rencontre avec Dieu et les autres, plutôt que des choses matérielles. Pendant tout le carême, nous sommes invités à mieux connaître Jésus, pour nous rapprocher de Dieu et de notre prochain par la PRIERE, le PARTAGE et le JEÛNE.

  • Où se déroule la scène ? Que font les personnages ?
  • Que fait Jésus et que dit-il ? Que veut dire Jésus avec « maison de mon Père » ? Comment appelle-t-on ce bâtiment pour les chrétiens ?
  • Qu’est-ce qui t’aide à te rapprocher de Dieu ?

Activités

o Colorie le dessin de l’Évangile et celui du chemin du Carême.
o Regarde la page de la fraternité, fais le choix d’un défi en lien avec ce que tu as découvert sur les actions de cette association
o Certains mots du texte ont été mélangés ! Peux-tu les remettre dans l’ordre ?
MELTEP : ……………………………. MELJAREUS : ……………………….
QPEAU : …………………………….. RACTSUAENI : ………………………
NIMASO : ……………………………

Prions

Chemin du silence (voir proposition entrée en Carême)

« Jésus, apprends-nous à partager avec un coeur léger tout rempli de ta joie.
Apprends-nous à aimer avec un coeur simple qui se donne tout entier.
Apprends-nous à prier avec un coeur pur tout brûlant de ton amour. »

Vous pouvez aussi reprendre le chant proposé dans la séance « entrée en Carême.

Fraternité

3ème dimanche de Carême, 7 mars 2021, Eveil à la Foi

Le Carême, 40 jours pour se rapprocher de Dieu et de nos frères !

3ème dimanche de Carême – Dimanche 7 mars 2021

Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de boeufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les boeufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce. »

D’après Jean 2, 13-25

Activités

o Colorie le dessin du chemin du Carême.
o Entoure les éléments qui étaient vendus dans le Temple !

Prière

Pour mieux vivre la rencontre avec Jésus, commence le temps de prière par un chemin du silence.

(D’après Cadeaux de Dieu, mystère « Viens dans ma maison »)

Grâce à toi Seigneur, j’ai envie de rendre service.
Rends mon oreille attentive pour écouter,
donne-moi deux mains habiles pour partager,
mets dans ma bouche les mots d’amour qui aident à vivre ensemble.
Points de repère 2012-2013

Association

Carême 2021 : une courte méditation pour chaque jour – 4ème semaine

Au début de chaque eucharistie, l’antienne d’ouverture donne toute la tonalité de la célébration du jour. Laissons-nous conduire par ce que ces antiennes nous enseignent tout au long de ce Carême. Chaque jour retrouvez ici l’antienne de la messe suivie d’une méditation courte proposée par une personnalité de l’Eglise.

Préparé par le père Georges-Henri Pérès

Retrouvez les méditations de carême :
1ère semaine de Carême
2ème semaine de Carême

3ème semaine de Carême

4ème semaine de Carême

Dimanche 14 mars
4ème dimanche de Carême

Lundi 15 mars

Mardi 16 mars

Mercredi 17 mars

Jeudi 18 mars

Vendredi 19 mars
Solennité de Saint Joseph

Samedi 20 mars